Hier s’est déroulée la présentation officielle de l’armada KTM en Grand Prix, que vous pouvez visionner en vidéo ici (voir aussi les 199 photos officielles ici).

Elle a duré une demi-heure, suite à quoi Stefan Pierer, PDG de KTM, a fait tomber la veste pour s’adresser aux journalistes d’une manière moins formelle. Il a également fait tomber le masque, en répétant ses accusations contre Honda, allant jusqu’à qualifier la firme japonaise de “concurrent le plus détesté” et l’accusant ainsi: “Honda est également le grand défi. De plus, ils ont toujours essayé de tricher en contournant les règles. Regardez ce qui est arrivé au Dakar, il y a quelques mois. Et aussi en Moto3. C’est toujours pareil, je ne sais pas pourquoi ils font cela parce qu’ils n’en ont pas besoin.

Stefan Pierer se réfère évidemment à ce qui est arrivé dans le dernier Dakar avec le ravitaillement illégal Joan Barreda, mais aussi aux accusions qu’il avait lancé l’année dernière contre le constructeur de Tokyo, l’accusant de dépasser le régime maximum de  13.500 trs/mn imposée par la réglementation dans les courses Moto3 en 2015, année où Honda avait remporté le titre (voir ici).

Cette ligne de communication, peu habituelle dans le milieu, ne s’arrête d’ailleurs pas à ce qui concerne directement KTM puisque, rappelons-le, l’Autrichien avait également critiqué Ducati pour avoir embauché Jorge Lorenzo: ” “Ducati a embauché Lorenzo, combien. .. 12 millions d’ euros? Et pourtant, ils ne sont pas sûrs qu’ils vont gagner puisque, quand il pleut, il ne roule pas bien. Dans ce cas, il est inutile d’avoir la meilleure moto.”

Avoir quelqu’un qui n’utilise pas la langue de bois est habituellement assez plaisant pour les journalistes et les lecteurs. Il ne faudrait pas que l’ambiance devienne détestable pour autant…

Sources: Greg Jedrzejewski, RoadRacingWorld, TodoCircuito, etc.