Il est né le 16 juin 1942 et en 1963, il a commencé à écrire la légende de la course motocycliste. Symbole d’une époque révolue, icône toujours vivace et carrément gardien du temple de la moto, celui-là est un Giacomo Agostini toujours bon pied bon œil. Il n’a donc pas eu de mal à souffler ses 74 bougies.

On le connaît sous le pseudo d’Ago et il est à la tête de 122 victoires en Grand Prix. Une statistique qu’il voit à chaque course menacée un peu plus par le compatriote Valentino Rossi qui en est à 114 avant de se rendre la semaine prochaine à Assen.

Agostini a écrit le palmarès de MV Agusta et a commencé à ouvrir celui de Yamaha pour qui il a remporté son dernier titre mondial en 1975. L’Italien a rangé son cuir en 1977 et trône non seulement sur 15 titres mondiaux mais aussi sur 10 victoires dans la redoutable et redoutée épreuve du TT sur l’île de Man. Un temps bien différent.

Et l’homme parle très bien français, comme nous avons pu le constater en l’interviewant, il y a deux mois…

Tous les articles sur :