La légende perpétuellement reportée par ceux qui n’ont découvert que tardivement Fabio Quartararo, veut que ce dernier ait signé chez Leopard Racing pour y retrouver Christian Lundberg, avec qui il aurait eu une complicité particulière.

C’est faux.

Les liens entre Fabio Quartararo et le technicien émérite se limitaient, avant la signature chez Leopard Racing, a la fourniture d’un moteur pour les deux dernières courses du Championnat d’Espagne, l’année du premier titre du pilote français.

Cette vérité rétablie, nous pouvons maintenant nous intéresser à l’analyse du Directeur technique de l’équipe luxembourgeoise quant au début de saison de ses poulains: “Commençons par une observation; la Moto3 est une catégorie très difficile et le fait que nous ayons eu quatre vainqueurs différents le démontre.”

Il est important de se rappeler que contrairement à beaucoup d’équipes, l’équipe Leopard Racing a changé de motos cette année, troquant les Honda pour des KTM, ce qui représente un défi significatif…

“Les différences sont substantielles, la KTM est une moto plus difficile à développer que sa rivale japonaise. Nous devons beaucoup travailler car nous n’avons pas les références nécessaires, tout est plus difficile et la situation change beaucoup avec les différentes caractéristiques de chaque circuit.”

Les trois cavaliers ont eu un début de saison mitigé, en particulier Fabio Quartararo

“Nous avons été malchanceux avec Fabio lors des deux dernières courses : à Austin, il s’agissait d’un problème mécanique imprévisible qui nous a privé d’un podium sûr et facile. A Jerez, il a été percuté par un autre pilote lors des premiers tours. C’est dommage, particulièrement après de bonnes sensations durant le warm up, car malgré les contusions dues à sa chute de vendredi, il avait bien roulé dans les séances suivantes.”

Joan Mir, en progression…

“Joan a montré qu’il pouvait être constant et omniprésent dans le Top 10 : c’est un pilote qui progresse très bien et il s’approche doucement de son premier podium. Il sait quand il faut attaquer et aller au combat.”

Enfin, Andrea Locatelli, qui a fait un excellent début de saison, Jerez mis à part…

“À Jerez, Andrea n’a pas réussi à confirmer et à poursuivre l’excellente prestation des deux courses précédentes, car il a été de nouveau impliqué dans un accident avec un autre pilote sans que ce soit de sa faute. C’est une évolution et ses efforts avaient abouti à un Top 5 en Argentine et au Texas.”

A l’issue des quatre premières courses de la saison, Johann Mir et Andrea Locatelli sont respectivement 11ème et 12ème, tandis que Fabio Quartararo apparait au 19ème rang.

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Locatelli, Fabio Quartararo, Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Leopard Racing