Alessandro Delbianco (Max Racing Team Mahindra) a remporté ce dimanche la douzième manche du Championnat d’Italie après s’être déjà imposé auparavant cette année en cours de saison à Misano. C’est Nicholas Spinelli (Pro Racing Team KTM) qui a été sacré « Campione Italiano Moto3 ELF CIV 2017 », avec 7 points d’avance sur son dauphin Kevin Zannoni (MF84 Pluston Althea) pour l’équipe de Michel Fabrizio.

L’équipe de Max Biaggi a donc clôt l’année en beauté, ce qui était d’autant plus méritoire que Delbianco battait une armada de KTM et de Honda avec sa Mahindra, alors que la marque indienne a annoncé son départ des Grands Prix pour la fin de cette année. Mahindra devait être le principal soutien de Biaggi pour l’arrivée de son équipe Moto3 en GP l’an prochain, mais ce beau projet est tombé à l’eau, l’engagement de Biaggi a été refusé par Dorna et il ne reste plus à Massimiliano qu’à s’associer avec un team déjà existant.

L’aventure de l’équipe de Max Biaggi a commencé en CIV à Imola avec la double blessure de Delbianco et Bellini. Elle s’est terminée du mieux possible, mais les  programmes 2018 sont compliqués par l’annonce du désengagement de Mahindra. Toutefois, « Il n’est pas encore dit que le service course va fermer, a expliqué Max. Rien n’a été décidé. En tout cas, mon équipe continuera à s’engager dans le championnat d’Italie ou dans le Championnat du Monde junior ». Au cours des dernières semaines, Biaggi a travaillé sur une collaboration avec l’équipe Snipers, engagée en Championnat du Monde avec Romano Fenati, en tant que gestionnaire du team en mondial Junior. Mais l’accord n’a pu être conclu.

Concernant la philosophie générale de la course, le Corsaire a estimé que selon lui « Il me serait utile de revenir il y a 15-20 ans : autrefois dans les championnats mineurs, le saut en catégorie supérieure était limité aux trois premiers de chaque championnat. Il s’agissait d’un stimulant sportif pour mettre en valeur (en plus des capacités) la personnalité du pilote. Aujourd’hui, malheureusement, il y a trop de “raccourcis” dans la voie nécessaire pour aller en championnats du monde. »

Au sujet de la nouvelle génération de pilotes, « Les jeunes d’aujourd’hui doivent être plus incisifs. Le travail de l’équipe reste important et pour ma part, j’ai décidé de cibler deux garçons pour pouvoir les suivre au mieux. Les familles, cependant, ont leurs devoirs dans la voie vers la maturité car ce sont, souvenez-vous, des garçons de 14 à 16 ans. Un âge en soi compliqué »

Un dernier petit point de vue sur Marc Marquez ? « Depuis qu’il est arrivé dans la catégorie supérieure, il a remporté de nombreuses courses, malgré le fait que la Honda n’était pas la meilleure du lot à certains moments. Qui sait où il serait aujourd’hui s’il avait toujours eu la meilleure moto… »

Photos © Max Racing, CIV, Mahindra, Francesco Totti

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :