Après la mort de Dario Cecconi au Tandragee 100 (Irlande du Nord) en avril 2017, la Fédération italienne de Motocyclisme a décidé de refuser les licences pour les pilotes transalpins voulant participer aux « courses sur route ».

Elle suit en cela l’exemple la Fédération espagnole qui, après la mort de Santiago Herrero au Tourist Trophy 1970 (cette course comptait alors pour le Championnat du Monde), a décidé de refuser les licences pour ce genre de course.

Chaque année, les courses sur route engendrent leur lot de décès et, chaque année, se pose la question de savoir s’il faut laisser cette zone de liberté et de libre-arbitre, ou s’il faut l’interdire…

La Fédération italienne vient donc de prendre parti, tandis que, pour le moment, la France laisse encore la place à la liberté.

A noter qu’une telle mesure n’empêche en rien les pilotes de s’y rendre, puisque l’on peut prendre sa licence dans le pays de son choix…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :