Entre une grosse chute lors des essais, une deuxième place à un petit millième du vainqueur Roberto Rolfo, puis une pénalité pour avoir légèrement bousculé l’Italien, le week-end de Lucas n’a pas manqué de rebondissements.

Rappelons pour ceux qui n’ont pas suivi les évènements en détail que Lucas avait eu un vendredi difficile, avec une chute causée par un pneu éclaté.

« La journée de vendredi a été très difficile même si le matin avait été bon, la deuxième séance positive également, et nous avons travaillé pour améliorer les réglages. L’après-midi, j’ai essayé de faire une simulation de course, mais après huit tours il y a eu un problème dans le troisième virage. J’ai fait un high side et je me suis blessé au doigt mais il n’était pas cassé. Ce n’était pas de ma faute mais ma moto a été complètement détruite ».

En raison de l’éclatement du pneu arrière de Lucas, la distance de la course était réduite de 18 tours à 15. Mahias se qualifiait cinquième le samedi.

« J’avais un peu mal après le crash de vendredi, donc cette qualification en cinquième position n’était pas si mauvaise. Pour la course elle-même la cinquième place sur la grille était un bon endroit d’où s’élancer. Merci à mon coéquipier Federico de m’avoir aidé à reprendre confiance en moi.»

Dimanche, il terminait deuxième côte à côte avec Rolfo, puis recevait une pénalité d’une seconde qui ne le privait pas de sa deuxième position finale.

« Ce fut une course très courte mais très bonne. Au début du week-end, je suis tombé très fort dans le troisième virage, donc c’est incroyable d’être sur le podium aujourd’hui. En arrivant dans la dernière ligne droite pour la dernière fois, j’ai réalisé que je pouvais être rapide en sortant du dernier virage. J’aurais préféré gagner la course, mais j’étais juste un peu court. Finir deuxième est un bon début pour Yamaha car c’est une nouvelle moto et c’est son premier podium en Championnat du Monde.

« Mon objectif depuis le début était de préserver le pneu arrière, en n’attaquant pas trop. J’ai eu un bon feeling avec l’avant, mais certains autres pilotes ont glissé beaucoup de l’arrière. Je n’étais pas agressif avec la manette des gaz donc ce n’était pas un gros problème pour moi et nous avons obtenu un bon résultat. »

eug4nnl0xve2yn5xmljm

FIM Superbike World Championship Round 01, Phillip Island, Australia, 22-26 February 2017

FIM Superbike World Championship Round 01, Phillip Island, Australia, 22-26 February 2017

 

Tous les articles sur les Pilotes : Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams :