Pilote 125 cm³ en championnat du monde entre 1993 et 2003, Lucio Cecchinello a fondé sa propre équipe LCR en 1996. L’infatigable italien n’a cessé d’œuvrer depuis sa victoire en tant que pilote en 1998 à Jarama jusqu’à son arrivée en MotoGP en tant que Team manager en 2006.

Le patron de Cal Crutchlow a accordé une interview au site italien Super News dans laquelle il aborde ses différentes carrières ainsi que son avenir avec Cal Crutchlow et au-delà.

Quels sont les différences entre la vie en tant que pilote et celle de gestionnaire que vous vivez actuellement ?

“Ce sont deux modes de vie complètement différents. Le premier est axé sur l’obtention de résultats sportifs, en fait, tout tourne autour de la performance sportive. Le pilote se sent isolé de tout autour de lui, puisque c’est un sport individuel. Lorsque vous êtes responsable d’une équipe, vous devez à penser à long terme et avoir une stratégie de travail, vous devez faire des investissements importants pour essayer de maintenir l’équipe compétitive au fil des ans, donc vous devez prendre soin des contrats. C’est plus, un travail entrepreneurial, comme un véritable chef de famille.”

Votre rêve est d’intégrer un deuxième pilote dans votre écurie. Vous êtes-vous donné une date limite pour y arriver ? 
“Nous travaillons depuis des années sur cette question, la mission est compliquée car il est nécessaire que toutes les pièces du puzzle se marient ensemble. L’objectif concret est de participer au Moto GP avec 2 pilotes à partir de 2018. Notre engagement sera maximal et nous avons deux options que nous envisageons d’une façon très réelle. Mon optimisme me fait penser que d’ici à 2018, nous pourrions avoir deux pilotes en MotoGP, le tout devant évidemment être confirmé par les sponsors concernés. Mon rêve est d’accompagner un pilote expérimenté, ainsi qu’un beaucoup plus jeune qui pourrait représenter l’avenir et suivre les traces de son coéquipier. En toute honnêteté, je voudrais avoir un jeune Italien dans l’équipe, mais ce n’est pas simple.

Le 26 Mars au Qatar va commencer le Championnat du Monde. À votre avis, qui est le favori pour le titre dans la catégorie reine ? 
“Le titre sera disputé au maximum entre trois ou quatre pilotes. Je vois très bien Marquez, car Honda a fait un excellent travail dans le développement de la moto et nous a fourni des moteurs très puissants. Il faut aussi avoir à l’œil Maverick Viñales, un jeune pilote dans une équipe organisée comme Yamaha, je ne serais pas du tout surpris s’il était là pour se battre pour le titre. Et bien sûr, nous ne devons pas oublier Valentino Rossi, car malgré que tout ne se soit pas très bien passé durant les essais hivernaux, on doit toujours “se méfier” de lui, car cela fait une vingtaine d’années qu’il court et il est toujours là, en lice pour le podium.”

 

Cal Crutchlow ne figure pas dans cette liste de favoris possibles. Superstition ? 
“Je pense que Cal Crutchlow a un grand potentiel, je suis tout à fait convaincu que nous pouvons répéter le podium de l’année dernière, mais honnêtement, avec tout le respect et l’admiration que j’ai pour mon pilote, je vois Marquez et Viñales à un niveau supérieur parce qu’ils ont deux fois plus de personnel qui travaillent avec eux, par rapport à LCR. Par conséquent, je dirais que je ne vois pas Crutchlow se battre pour le titre, mais notre rêve est de le voir se battre pour le podium au classement général.”

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda