En terminant quatrième de la qualification de ce Grand Prix de Malaisie, Valentino Rossi a montré qu’il était très compétitif sur le sec, et ce d’autant qu’il y a utilisé un pneu avant dur que peu d’autres pilotes avaient choisi.

Ce choix n’est d’ailleurs pas définitif et, de toute façon, avec cinq pilotes dans la demi-seconde, tout pourrait être remis en cause demain pour une course prévue dans des conditions éprouvantes si elle se déroule sur le sec, et encore plus sur le mouillé.

Mais même s’il lui reste quelques points d’interrogation et qu’il s’attend à une course très disputée, le pilote italien dresse un bilan globalement positif de sa journée…

Valentino Rossi : « C’était une bonne journée, parce que j’ai toujours été très compétitif de ce matin à cet après-midi. Mais le combat pour la victoire, ou le combat pour le podium, est très très ouvert, car il y a beaucoup, beaucoup, de pilotes différents qui ont le rythme pour le podium mais aussi pour la victoire. C’est très équilibré. Je pense que Pedrosa est toujours très fort sur ce circuit, mais Zarco est très rapide et Dovi a un bon rythme, donc je pense que la première ligne partira pour la victoire, mais sur la deuxième ligne, Maverick, Lorenzo et aussi bien sûr Marquez peuvent aussi se battre, alors il y a beaucoup de pilotes qui sont très forts.

J’ai essayé d’attaquer, mes tours étaient bien et je pilotais bien. Le chrono était bon et j’ai vu P1 à ce moment, mais après cela, les autres se sont améliorés. Nous devons encore travailler car, dans certains domaines, je ne suis pas très satisfait de l’équilibre, et le choix des pneus sera très important, comme beaucoup de fois cette année. Le choix est ouvert, et cette fois encore plus que d’habitude, car nous n’avons pas une idée précise du pneu avant. Peut être moyen ou dur, et la combinaison entre les deux (avant et arrière) peut faire la différence. S’élancer de la quatrième place est une bonne position, mais nous devons travailler sur l’équilibre de la moto parce que je ne suis pas encore assez rapide à quelques endroits. Nous devons donc travailler et attendre demain pour les conditions météorologiques, car il semble que la prévision est pire qu’aujourd’hui, mais nous espérons pouvoir faire la course avec les slicks et faire une course sur le sec.

Pour moi, sincèrement, je veux essayer de faire la meilleure course possible et essayer d’arriver sur le podium. Je sais que ce sera très difficile, mais nous sommes là et je pense que nous devons nous battre très fort, comme Phillip Island. »

Faisant allusion au développement de la Yamaha 2018, on lui demande quelle est l’importance de ces deux courses pour le futur…

« Comme je l’ai dit jeudi, ces deux courses sont très importantes pour l’avenir. Nous espérons pouvoir faire deux belles courses pour faire des choix pour l’année prochaine. Aujourd’hui, j’ai été assez rapide, je suis quatrième et j’ai fait un bon pas en avant, mais il y a beaucoup de choses à choisir, à la fois concernant l’équilibre de la moto et les pneus. »

Valentino Rossi considère que c’est la course la plus difficile physiquement…

« C’est une course très difficile physiquement, la plus difficile de l’année. Il est très difficile de récupérer, il y a des lignes droites, mais il y a peu d’oxygène, ce sera dur. Ce qui est bien, c’est qu’au fil des tours, cela devient moins fatiguant, on s’y habitue, mais les cinq derniers tours seront durs, ce sera mieux pour ceux qui auront gardé une petite marge. »

Un journaliste espagnol lui demande s’il fera sa course demain en pensant à 2015…

« Pourquoi, qu’a fait Marquez ici il y a deux ans?” Il a dit qu’il n’avait rien fait. Ah, parce que j’ai mal parlé lors d’une conférence de presse ! Mais avant, à Phillip Island, il avait fait quoi ? Ah, il n’avait rien fait … (rires). Blague mise à part, je vais faire ma course et j’espère être rapide pour me battre pour le podium, comme je l’ai toujours fait dans ma carrière. Ça pourrait être une course en groupe, ce n’est pas impossible. »

On lui demande s’il trouve le pilotage de Johann Zarco dangereux et si cela a été évoqué à la Commission de sécurité…

“Zarco ne vient pas à la Commission de sécurité, mais il a déjà vu ce qu’il fallait faire. Le gros problème est qu’il est très fort, il ne sera pas un problème seulement lors des premiers tours, mais ce sera un problème pour tout le monde, pour toute la course, car c’est l’un des meilleurs. Il pourrait aussi gagner demain. »

#MalaysianGP MotoGP J.2 : Chronos

1 26 Dani PEDROSA Honda 1’59.212
2 5 Johann ZARCO Yamaha 1’59.229 0.017 / 0.017
3 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’59.236 0.024 / 0.007
4 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’59.498 0.286 / 0.262
5 25 Maverick VIÑALES Yamaha 1’59.538 0.326 / 0.040
6 99 Jorge LORENZO Ducati 1’59.622 0.410 / 0.084
7 93 Marc MARQUEZ Honda 1’59.694 0.482 / 0.072
8 42 Alex RINS Suzuki 1’59.992 0.780 / 0.298
9 29 Andrea IANNONE Suzuki 2’00.119 0.907 / 0.127
10 35 Cal CRUTCHLOW Honda 2’00.181 0.969 / 0.062
11 43 Jack MILLER Honda 2’00.326 1.114 / 0.145
12 44 Pol ESPARGARO KTM 2’00.770 1.558 / 0.444
13 9 Danilo PETRUCCI Ducati 2’00.351 0.213 / 0.164
14 45 Scott REDDING Ducati 2’00.451 0.313 / 0.100
15 19 Alvaro BAUTISTA Ducati 2’00.469 0.331 / 0.018
16 38 Bradley SMITH KTM 2’00.718 0.580 / 0.249
17 76 Loris BAZ Ducati 2’01.050 0.912 / 0.332
18 22 Sam LOWES Aprilia 2’01.207 1.069 / 0.157
19 53 Tito RABAT Honda 2’01.228 1.090 / 0.021
20 8 Hector BARBERA Ducati 2’01.413 1.275 / 0.185
21 17 Karel ABRAHAM Ducati 2’01.570 1.432 / 0.157
22 60 Michael VAN DER MARK Yamaha 2’02.376 2.238 / 0.806

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP