Marc Marquez a présenté, aujourd’hui à Madrid chez Repsol, une bande dessinée de 160 pages sur sa vie; “L’histoire d’un rêve”.

Cette BD raconte l’histoire de Marquez, du jour où on lui a donné un premier engin motorisé pour Noël, à l’âge de 4 ans, jusqu’à son premier titre en MotoGP. Le livre, publié par les éditions Norma, se concentre sur quelques histoires peu connues concernant le pilote, comme celles de son enfance et de ses premières années en compétition avant qu’il atteigne le Championnat du monde. Il inclut beaucoup d’anecdotes dont le plus grand nombre n’ont pas été précédemment publiées, ainsi que les épisodes les plus significatifs de sa vie, sur et hors de la piste.

La presse espagnole a profité de l’occasion pour connaître sa vision des choses, à la veille du Grand Prix d’Espagne. Les sujets abordés ont alors évidemment concerné un peu plus l’actualité du moment, comme, entre autre, l’éventuel passage de Lorenzo chez Ducati et les futures évolutions aérodynamiques de la Honda.

Les forces en présence à Jerez…

“L’Argentine et Austin sont deux circuits qui me conviennent bien, comme à Lorenzo qui a montré qu’il était le concurrent le plus fort lors de la pré-saison, tout comme le Qatar fait partie de ceux qui sont le pire (pour moi). On verra. Ce ne sera pas une course comme à Austin ou en Argentine, elle sera disputée. L’objectif principal est d’être sur le podium. Ensuite, on verra. Espérons que je me trouve parfaitement à l’aise sur la moto en arrivant là.”

Lorenzo chez Ducati…

“Jorge s’est beaucoup amélioré car il redresse très rapidement la moto. Je crois qu’avec la Ducati, ce sera un fort point. Il reste  à voir si elle accepte ce style de pilotage, avec tant de vitesse de passage en courbe. Aussi bien Dovizioso que Iannone ont un  style différent. Si, au final, il franchit ce pas, j’espère qu’il ne s’adaptera pas très bien (rires).

Les évolutions aérodynamiques…

“Nous essaierons de nouvelles choses aérodynamiques car Honda travaille là-dessus.
Nous cherchons ce que d’autres ont déjà trouvé, qui est d’ utiliser la force aérodynamique pour rendre la moto plus réactive. Que les ailerons aident assez pour que la roue avant se maintienne au sol,  ce qui est recherché durant l’accélération et les virages rapides. Pour le moment, nous n’avons pas réussi,  mais nous nous sommes engagés à atteindre cet objectif et à ce que la moto ne soit pas très instable, parce qu’elle l’était pas mal quand je les ai essayés à Austin. Mais c’est un sujet qui progresse chaque jour et il faudra voir où l’on arrivera à l’avenir.”

Source : Solomoto

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team