A la fin de la saison 2016, alors que se terminait le dernier Grand Prix à Valence, les premiers pronostics pour 2017 opposaient le Champion du Monde en titre Marc Marquez à son vice-Champion Valentino Rossi, avec comme outsider le troisième du Championnat Jorge Lorenzo qui passait chez Ducati.

C’était le 13 novembre 2016. Maintenant, le 16 juin 2017, soit sept mois plus tard, ce sont Maverick Vinales et Andrea Dovizioso qui occupent le haut du classement. Les surprises n’ont pas manqué pour les pronostiqueurs : qui aurait supposé qu’après sept Grands Prix, Marquez, Rossi et Lorenzo ne totaliseraient à eux trois qu’une seule victoire (Marc au Texas), soit moins que Dovizioso à lui tout seul ?

Rien n’est encore perdu pour Marquez, qui n’est qu’à 23 points de Vinales, ni pour Rossi, qui est à 28. Les deux sont capables de gérer un championnat en MotoGP, alors que pour Vinales et Dovizioso, ça reste à prouver.

Au niveau du classement constructeurs, si la situation est désespérée pour Suzuki et Aprilia, par contre Honda doit absolument réagir, avec moins d’une victoire en trois courses en moyenne, 14 points de retard au Championnat sur Yamaha, et seulement 3 points d’avance sur Ducati.

Marc Marquez compte les points, évalue ses chances de titre, et surtout celles de ses principaux adversaires. Et à ce petit jeu, c’est toujours le nom de Dovi qui revient.

Pour Marquez, « Oui, Andrea est pour moi un candidat au titre de Champion du Monde. Il est maintenant deuxième de son classement provisoire. La manière dont il a remporté ses victoires au Mugello et à Barcelone est forte. Il est rapide.

« Mais il sera certainement intéressant de voir comment il se comportera à Assen ou sur le Sachsenring, car il s’agit de deux pistes complètement différentes. Il est clair, cependant, qu’il sera très rapide en Autriche. Ils peuvent aussi être solides à Brno.

« À l’heure actuelle, il y a deux pilotes devant moi. Cela signifie qu’ils ont fait quelque chose de mieux que moi. »

La vision est à peu près similaire pour Dani Pedrosa, ancien coéquipier d’Andrea Dovizioso chez Repsol Honda et actuel de Marc Marquez au sein du même team : « Je vois les choses d’une manière identique. Andrea a beaucoup d’expérience, pilote bien et connaît exactement sa machine. C’est pourquoi il peut être devant avec cette moto à chaque course.

« En outre, il est toujours très régulier. Il a deux victoires consécutives. Certainement que plus de pilotes qu’auparavant ont une chance. Tous ces facteurs jouent ensemble lorsque vous voulez gagner un titre. »

 

Photo © Repsol Media

Source : Frank Aday pour speedweek.com