« Oui, j’ai chuté 27 fois, mais j’ai appris quelque chose » estime le Champion du Monde espagnol. « J’ai chuté 27 fois, mais j’ai failli chuter 50 fois. Cela me donne un peu… Je ne sais pas comment je peux expliquer, mais un peu de sensations sur la moto ».

Alors que tout ceci s’est produit lors des essais officiels et des courses, Marquez est également évidemment tombé lors de ses entraînements, ce qui selon lui n’a pas eu que des effets négatifs. « Une partie des sauvetages que je peux faire en MotoGP est due à ma formation en motocross, a-t-il expliqué. Quand tu fais du motocross, beaucoup pensent que c’est dangereux, mais ça crée des réflexes que j’essaie d’amener en MotoGP. »

« Chaque année, vous apprenez de nouvelles choses. Cette année j’ai appris que le Championnat du Monde était très long. Je me suis entraîné pour être à un meilleur niveau que l’année d’avant parce que chaque année je pense que quelqu’un va me battre. Tu ne peux pas penser que tu vas gagner parce que tu as gagné l’année précédente, donc tu dois être motivé. »

« Je m’entraîne avec mon frère ou José Luis Mártínez (son ami et champion de motocross) ou avec Josep García (Champion du Monde d’enduro). Josep a un talent inné. Ces derniers temps j’étais presque plus avec Josep qu’avec ma mère (rire). »

« Ça a été un championnat que j’ai traversé avec beaucoup de stress, beaucoup d’ennuis, et je ne l’ai jamais avoué, mais pendant une partie de la saison j’ai perdu des cheveux à cause du stress. Quand à Montmeló vous avez cinq chutes par jour, même si vous êtes fort psychologiquement, cela vous coûte d’avancer. Mais ensuite vous y allez, et avec l’aide de l’excellente équipe que j’ai et des gens autour, tout devient plus facile. »

Le Champion du Monde a admis qu’il aurait aimé avoir «l’explosion» d’être sacré champion en franchissant la ligne d’arrivée à Valence lors du dernier GP. « Quand ils vous disent que Dovi est hors course, vous vous voyez champion, mais parce que je ne pouvais pas gagner la course, j’aurais aimé avoir l’explosion sur la ligne d’arrivée pour le titre. A ce moment-là, il était difficile pour moi de me concentrer. »

Marc Márquez a voulu féliciter Andrea Dovizioso pour sa saison et a été honnête en disant qu’il avait beaucoup appris de lui. « C’est un rival digne, un très grand rival, très fort, j’ai beaucoup appris de lui, surtout en maturation mentale. C’est un pilote très fort et l’équipe Ducati a fait du bon boulot, donc je dois les féliciter. »

Source : Teledeporte RTVE