Suite à sa chute survenue lors de l’unique journée d’essais effectuée par les pilotes officiels Honda à Jerez, Marc Márquez a été examiné au centre médical du circuit andalou ou a été diagnostiqué “a dislocated shoulder”.

Cette expression correspond à une luxation de l’épaule, c’est-à-dire à la sortie de la tête de l’humérus hors de sa cavité articulaire située sur le rebord externe de l’omoplate. Le traitement, à faire le plus vite possible, consiste à tirer sur le bras dans l’axe et dans une certaine position afin de réintégrer la tête de l’humérus dans l’articulation.
C’est ce qui a été fait, mais le mal n’est sans doute pas si bénin qu’il n’y paraît, puisqu’une luxation peut entraîner une faiblesse chronique de cette articulation, engendrant plus facilement une nouvelle luxation.

Pour contrôler tout cela de façon plus complète, Marc Márquez s’est donc rendu à l’hôpital universitaire Dexeus de Barcelone qui possède des accords avec la Dorna. Heureusement, il n’a été décelé aucune fracture et les médecins de la clinique lui ont fortement conseillé un repos forcé. En effet, dans un tel cas, une immobilisation par une écharpe pendant une vingtaine de jours est généralement préconisée pour le commun des mortels, car elle permet de mettre l’articulation au repos et de faciliter la cicatrisation des lésions ligamentaires ou capsulaires.

Mais les pilotes MotoGP étant tous des athlètes de haut niveau, ils se rétablissent beaucoup plus vite que tout un chacun, et ce sera encore sans doute le cas pour Marc Marquez. Toutefois, les prochains essais officiels ayant lieu sur le circuit de Losail dans une dizaine de jours, il est donc possible que le pilote Honda y ménage encore son épaule et fasse moins de tours qu’espéré.

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team