Qui dit fracture à une vertèbre dit forfait pour la suite du Grand Prix. Une jurisprudence vérifiée récemment avec Jack Miller et que l’on a logiquement appliqué à un Andrea Iannone touché à la T3 suite à une violente chute lors de la FP1. Seulement voilà, nous parlons là de Jo le Maniac…

Et l’homme qui ouvre sa Porsche au marteau n’est pas du genre à laisser tomber l’affaire comme ça. Pour dépasser un adversaire, bousculer un équipier, fracturer sa propre voiture ou tout simplement forcer le destin, vous pouvez compter sur Andrea Iannone.

Celui qui le suit et le soutient, Carlo Pernat, s’est confié au micro de Paddock-GP sur l’état de santé du toujours officiel Ducati : « Andrea c’est quelqu’un de fort dans sa tête. Oui, il a une micro fracture à une vertèbre et il souffre beaucoup. C’est très douloureux. Mais le médecin a aussi dit que ce n’était pas dangereux en cas de nouvelle chute. Alors ce n’est pas impossible de rouler. Il va prendre des antidouleurs et on va voir comment il va passer la nuit. Après le docteur passera entre 08h30 et 09h00, et puis la décision sera prise. S’il se sent capable de piloter, il jouera sa qualification ».

Tous les articles sur : Andrea Iannone