Le visage était un peu plus fermé que celui de Valentino Rossi déjà au sourire grimaçant à l’arrivée de ce Grand Prix de San Marin du côté de Jorge Lorenzo. Celui qui avait tant survolé les qualifications espérait autre chose qu’une troisième place ce dimanche à Misano.

Jorge Lorenzo avait pris les commandes de la course dès le départ avant que son équipier les lui arrache après une manœuvre virile mais correcte. Puis il a vu la Yamaha sœur mais rivale tailler la route. Impuissant, il se gardait de Márquez mais c’est Dani Pedrosa qui a mis tout le monde d’accord dans une charge héroïque.

A l’arrivée, Por Fuera n’était pas très heureux : « je ne peux pas être satisfait. Je n’ai jamais été en mesure de gagner. Il m’a toujours manqué deux deuxièmes. Parfois vous pouvez gagner, parfois non, c’est ainsi. Mais je suis content pour Dani, il le mérite après une période compliquée ». La sienne, pas si facile, reste en cours…

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo