Et de 64 ! Jorge Lorenzo est repassé à Misano leader des pilotes pouvant revendiquer dans leur carrière en Grand Prix le plus de pole-positions. Il reprend l’avantage sur Márquez et Rossi grâce à cette performance synonyme de chrono record sur les bords de l’Adriatique. Une prestation qui est aussi un soulagement pour un Por Fuera absent des sommets d’une grille de départ depuis le Grand Prix de France.

Il était donc temps et c’est aussi l’occasion de rappeler que sur les 150 points à récupérer durant les six dernières courses, le Majorquin n’en a pris que 31. Mais Misano ne l’a que très rarement trahi. Depuis qu’il est en MotoGP, il ne s’est jamais élancé d’ailleurs que de la première ligne. Alors, avant de se plonger dans les indécisions de la course à venir, le Champion du Monde en titre goûte à l’instant présent : « vous avez toujours l’impression que votre dernière pole-position est la plus belle de votre vie, mais je pense que c’est le cas de celle-là ».

« J’avais déjà la pole et je suis reparti à l’attaque et je voulais prendre plus de risques pour améliorer mon chrono. J’ai freiné plus tard, j’ai accéléré plus fort surtout dans les virages lents où il y a moins de chance de se faire mal. Alors je suis vraiment heureux de cette performance ».

1’31.868 est donc la nouvelle référence du tracé de Misano. Mais demain c’est dimanche et le plus dur reste à faire : choisir ses pneus : « lors de la FP4, le pneu arrière avait moins d’adhérence, mais lors des qualifications on a pu progresser avec moins d’essence dans le réservoir. Petit à petit, on améliore la moto, à chaque séance on progresse et on commence à avoir une bonne idée de ce que l’on va prendre comme pneus. Tout dépendra de la moto et de son pilote. Je pense que le rythme de la course sera en 1’33.0 ou en gros 1’32. C’est ce qu’il faudra faire pour gagner ». Une victoire dont a impérativement besoin le pilote Yamaha pour garder encore un peu d’espoir dans la course au titre.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo