C’est un Valentino Rossi frustré qui s’est exprimé dès la descente de sa Yamaha au terme du grand Prix de San Marin. Il faut dire que jusqu’à cinq tours du but il tenait sa victoire à domicile. Puis Pedrosa est arrivé…

Un Dani Pedrosa revenu de la huitième place de la grille de départ et qui connait la charge depuis déjà quelques tours. Márquez avait plié, Lorenzo avait cédé et le Doctor a dû lui aussi s’écarter pour laisser passer un Dani survolté.

« J’ai fait le maximum mais ça n’a pas été suffisant. Je voulais gagner et je pensais avoir fait le plus dur en début de course. Puis Pedrosa est arrivé. Il était imprenable. J’ai essayé mais c’était impossible ». Pas un mot sur les points repris à Márquez au championnat. Ce dimanche, et plus que les autres, le Doctor se voulait avant tout victorieux.

Tous les articles sur : Valentino Rossi