C’est un Valentino Rossi heureux de sa seconde place derrière son intouchable équipier Lorenzo qui a terminé ses qualifications du Grand Prix de San Marin. Satisfait, mais avec toujours la question du choix des pneus pour la course de dimanche en tête. Qui plus est après une FP4 passée avec un pneu dur arrière qu’il n’attendait pas à pareille fête…

Michelin a amené du choix en matière de pneus à Misano et le choix pour les pilotes reste à faire. Parmi eux un Valentino Rossi qui a d’autant plus de quoi cogiter qu’il s’est ouvert une autre option lors de la FP4 : « pour le moment, notre week-end est fait de haut et de bas car nous n’avons pas encore arrêtée notre décision concernant les pneus » confie le Doctor. «Nous n’avons pas trouvé la solution parfaite. J’ai essayé le pneu dur arrière et il s’est avéré comme une bonne solution possible. La question des pneus est totalement ouverte ».

« Tout dépendra de la température dimanche. Il faudra rester concentré et savoir attendre. Misano est très exigeant, surtout pour le pneu avant. C’est un tracé d’accélération-freinage il faut constamment freiner tard et se relancer vite. Il faut savoir le faire pendant 28 tours. Il faut rester concentré du début à la fin. J’espère sincèrement qu’il fera au moins 5 degrés de moins demain. On s’était fixé sur le tendre arrière, mais on a vu que le dur marchait. La décision sera dure à prendre car le warm-up se fera avec 15° de moins qu’au moment de la course. Enfin, c’est important de partir de la première ligne car dépasser ici n’est pas simple ».

Pour rappel, sur ce tracé, au freinage du T8, les pilotes passent de 291km/h à 75 en 5s (246m). Pression levier : 6,9kg, température disques : 650°C…

Tous les articles sur : Valentino Rossi