Sans faire de bruit, Aprilia progresse. La firme de Noale a réalisé au Japon son meilleur week-end de la saison en plaçant ses deux pilotes dans le Top 10.

Dernier arrivée en MotoGP, la RS-GP voit son développement suivre son cours et si l’on est globalement très satisfait du châssis, on reconnaît que le moteur manque encore un peu de chevaux. On y travaille activement, d’autant que la confrontation avec Ktm à Valencia prendra des airs de défi

Repêché en Q1 après une chute en FP3, Alvaro Bautista n’a pas pu défendre ses chances en Q2 à cause d’une nouvelle chute dès son tour de lancement. Il s’est donc élancé en 12e position. Stefan Bradl, lui, avait chuté en Q1 alors qu’il menait provisoirement les débats. Dépassé par son coéquipier et Scott Redding, il a donc pris le départ de la course en 13e position.

En course, Alvaro Bautista s’est bien élancé avant de doubler Redding et Petrucci puis de maintenir un écart constant sur Pol Espargaro qui le précédait en tournant en 1’47. Il termine 7e à 23 de Marquez et à 3 secondes du pilote Tech3.
Stefan Bradl prend la 10e place à la suite d’une erreur dans l’avant-dernier tour, alors qu’il était en lutte avec Petrucci et Redding.

Romano Albesiano: “Une bonne course pour nous. Nous prolongeons notre tendance dans cette partie de la saison. Nous nous dirigeons vers la piste de Phillip Island qui a des caractéristiques très différentes, et où nous chercherons une nouvelle confirmation. Le but est de continuer à nous améliorer, en trouvant des choses qui nous permettront de réduire davantage l’écart avec les leaders. Je suis satisfait du travail de tout le monde, de l’équipe aux pilotes, en passant par les gars qui travaillent à l’usine.”

Alvaro Bautista:  “Une bonne course, le meilleur résultat jusqu’ici avec Aprilia. Bien sûr, les chutes nous ont fait gagner deux ou trois positions, mais cela fait partie de la course. Je suis particulièrement satisfait du travail fait ce week-end. Après ne pas avoir eu de bonnes sensations vendredi, nous avons pu nous rétablir, et passer en Q2. Nous avons montré que nous pouvions être rapides sur des tracés avec des caractéristiques très différentes: de Misano, tortueux, jusqu’à Motegi avec beaucoup de forts freinages et d’accélérations. C’est important car cela montre que nous avons fait un pas en avant dans tous les domaines. Nous essayerons de le confirmer dans les courses à venir. Je veux finir la saison de la meilleure façon possible”.

Stefan Bradl: “Je ne suis pas entièrement satisfait de la course, aujourd’hui. Nous avions le potentiel pour viser un meilleur résultat. Malheureusement, j’ai perdu quelques positions immédiatement au début, tandis que pendant la course je n’ai pas trouvé le même feeling au freinage que celui que j’avais hier en essais. À cause de cela, j’ai fait quelques erreurs qui nous coûtent certainement quelques positions. En tout cas, être dans les 10 premiers est important pour continuer notre tendance positive. Nous avons bien travaillé pendant le week-end et nous voulons faire de même à Phillip Island.”

Tous les articles sur : Alvaro Bautista, Stefan Bradl