C’est un Dovizioso souriant qui en a terminé avec des qualifications qui l’ont placé sur la quatrième place de la grille de départ. L’officiel Ducati a raté la première rangée pour 73 millièmes, mais il n’en fait pas toute une histoire. Ceci dit, la course sera longue et dure.

Dovizioso a fait le boulot au Motegi en mettant sa Ducati dans le carré de tête. Le tout sur un rythme qui lui permet d’espérer un podium dimanche et plus si affinités. Cependant, il reste encore de nombreuses zones d’ombre en mesure de changer la donne lors de l’échéance dominicale : « je suis content de ma performance te j’ai tout donné pour la réaliser. La quatrième place me convient, car partir en deuxième ligne sur ce tracé ne constitue pas un énorme handicap. Nous avons bien travaillé jusque-là et mon rythme est bon ».

Néanmoins… « Lorsqu’il y a cinq ou six pilotes réunis en un dixième, tout peut arriver, mais je pense que les écarts se feront en course. Ce n’est cependant pas facile d’évaluer la concurrence, y compris la pole de Valentino Rossi. A-t-il trouvé quelque chose sur sa moto ou a-t-il réussi à tirer le meilleur parti de ses pneus neufs ? Je sais que je suis rapide, mais je dois encore comprendre si je suis en mesure de maintenir le même rythme sur la longueur d’une course”.

« Il y a deux inconnues : l’usure du pneu arrière et l’énergie demandée dans le pilotage. Cette piste demande beaucoup en accélération et en freinage. La moto y bouge beaucoup. Il faut rester positif et je pense que je pourrai me battre pour un bon résultat. De quel genre ? La victoire sera compliquée et même un podium. Mais ce seront nos objectifs néanmoins ». Son équipier du moment Barberá, remplaçant de Iannone convalescent a quant à lui bien progressé dans sa connaissance de la GP16 pour s’s’installer huitième sur la grille.

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso