C’est un Rossi pas très heureux de son sort qui en a fini avec sa première journée du Grand Prix du Japon. Il y a du travail à faire sur la Yamaha pour faire mieux que cette septième place finale due à la monte de pneus tendres en fin de parcours.

Une initiative qui lui permet d’être dans un top 10 qui qualifie d’entrée pour la Q2 mais qui montre aussi une certaine difficulté à être dans le rythme. Un diagnostic fait par le Doctor lui-même : « ce vendredi me laisse un sentiment mitigé. Le matin n’a pas été si mauvais et j’étais même assez rapide. Mais l’après-midi a été compliquée. On a essayé les pneus plus durs mais tant l’avant que l’arrière n’ont pas donné satisfaction. Ils ne donnent pas beaucoup d’adhérence et j’ai perdu mes sensations ».

Il poursuit : «  on a monté les tendres et j’ai pu améliorer mes chronos. Mais ce n’est pas assez. Je ne suis pas content de mes réglages et de l’équilibre de ma moto. J’ai vraiment du mal dans les freinages alors il y a beaucoup de travail à faire pour améliorer tout ça ».

Sur les chutes de la fin de la seconde séance, il explique : « les températures ont chuté assez vite et il semblerait que ce soit devenu dangereux. Pourtant les sensations avec les pneus Michelin ne sont pas si mauvaises et on n’est pas loin  des temps de l’an passé. Je souhaite tout le meilleur possible pour Pedrosa. Demain, nous modifierons l’équilibre de la moto et nous tenterons d’être meilleur qu’aujourd’hui ».

Valentino Rossi n’est qu’à 381 millièmes de son équipier Jorge Lorenzo, leader au terme de ce premier jour ensoleillé au Motegi.

Massimo Meregalli: “Aujourd’hui, nous avons fait un bon début de week-end lors des deux premières séances d’essais. Durant celle du matin, aussi bien Jorge que Valentino ont tout de suite trouvé une solide base de départ et ont eu une bonne allure. L’après-midi, nous avons passé la plupart de la session à essayer différentes spécifications de pneus, tant à l’avant qu’à l’arrière. Il était très important de le faire, mais ceci a quelque peu ralenti le développement de la configuration des motos. Malgré cela, Jorge a pu faire bon usage d’un pneu arrière tendre neuf durant son dernier passage, en réalisant le meilleur chrono du jour. Valentino a souffert d’un manque d’adhérence en début de la session. Quand il a mis un pneu arrière tendre neuf, il a eu des difficultés pour freiner la moto, particulièrement dans les sections de forts freinage qui sont tout à fait fondamentales ici. Il reste toujours beaucoup de temps pour améliorer encore la mise au point des deux côtés du garage, et nous sommes tout à fait confiants que nous pouvons franchir un autre pas demain.”

Tous les articles sur : Valentino Rossi