Le compte à rebours a commencé pour un Lorenzo qui va quitter Yamaha à la fin de cette saison pour commencer une nouvelle aventure avec Ducati. Un changement qui se précise d’autant plus que ce week-end, le Majorquin fera sa dernière apparition au Japon avec une M1 qu’il côtoie depuis son arrivée en MotoGP en 2008. C’est donc l’occasion ou jamais de concrétiser une dernière fois avec une moto frappée des trois diapasons au Motegi.

Après, ce sera une autre histoire. Reste que l’opportunité est réelle. Entre le tracé japonaise et Por Fuera, les relations sont bonnes. Victorieux en 2009, 2013 et 2014, il n’y a manqué le podium qu’à deux occasions en MotoGP, en 2008 et en 2010, lorsqu’il avait terminé quatrième. L’an passé, il avait terminé troisième après s’être élancé de la troisième place sur la grille de départ.

Du coup, ce sera bien un client, pour peu que le temps soit clément : « nous partons maintenant pour une période différente de la saison, qui est peut-être la plus excitante parce que nous avons trois courses d’affilée et qu’elles sont toutes outre-mer. Ce qui en fait aussi des courses très exigeantes pour le physique et le mental. D’un autre côté, c’est toujours une aventure agréable » a commenté l’équipier de Valentino Rossi.

« La première étape est celle du Motegi et c’est un circuit dont je garde d’excellents souvenirs. J’adore le Japon et j’aime beaucoup ce circuit en raison de son public et de Yamaha mais c’est un Grand Prix tout aussi important pour les autres constructeurs japonais. C’est leur véritable course à domicile ! Il nous reste plusieurs courses avant la fin du Championnat et nous devrons continuer à faire de notre mieux afin d’être compétitifs et de renouer avec la victoire. Ce serait fantastique de le faire à l’occasion du Grand Prix national de Yamaha ».

Jorge Lorenzo n’en voudrait donc pas à son employeur qui ne lui a toléré que les deux jours suivant le dernier Grand Prix de la saison à Valence pour découvrir sa prochaine Ducati dans cet exercice 2016. Actuel troisième au championnat, il point à 66 points du leader Marc Márquez et à 14 unités de son binôme Rossi qui est son objectif. Pour autant, il garde un œil sur le titre toujours en jeu : « la fin du championnat est encore loin alors il nous faut continuer à piloter du mieux possible, être compétitif et jouer notre chance ».

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo