C’est un Lorenzo miraculé qui apprécie émerveillé sa performance au terme des qualifications du Grand Prix du Japon. Un meeting qui aurait finir deux heures plus tôt après une violente chute sur le tracé du Motegi.

Un accident violent lors de la séance matinale qui l’a amené droit dans un hélicoptère qui s’est envolé vers l’hôpital pour des radios de contrôle. Qui, heureusement, n’ont révélé aucune fracture. Secoué et grimaçant de douleur, le Majorquin a d’abord tenu son rang lors de la FP4 avant d’assumer de belle manière les qualifications.

Une leçon de courage récompensée par la troisième place sur la grille de départ : « Ce matin, je me suis fait peur. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas envolé comme ça. J’ai bien cru à une fracture du pied gauche, mais ce n’est finalement que musculaire. Je souffre, mais l’adrénaline m’aide une fois sur la moto. Rossi a fait un excellent chrono. Moi je reviens de loin après mon envol de ce matin ». Et Por Fuera ne parlait pas de son tour en hélicoptère…

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo