Vinales a conquis au Japon son troisième podium de la saison sur sa Suzuki après sa troisième place au Mans et sa victoire acquise en Grande Bretagne. Une belle performance qui s’est cependant décidée sur le tard lors d’une course passée à combattre son équipier Aleix Espargaró en état de grâce. Mais le futur officiel Yamaha avait une stratégie, celle de l’avoir à l’usure. Ce qui a marché.

L’Espagnol explique : « je ne suis pas bien parti et lorsque je me suis retrouvé septième, j’ai décidé de conserver mes pneus. L’idée était de pousser à la fin de la course. Et ce choix a été le bon. J’étais vraiment rapide dans les dix derniers tours. J’ai rattrapé Aleix et j’ai perdu du temps à vouloir le passer. J’ai fait des erreurs en voulant l’attaquer trop vite. Il a répliqué et on a pris du retard sur ceux de devant ».

« Mais ça va. On a eu du mal lors des qualifications et on a résolu une partie de nos problèmes. Nous allons maintenant en Australie en étant optimiste. Ce que l’on a vu ici, ce n’est pas notre limite, nous voulons plus. Je remercie mon équipe pour le travail accompli ». Cette troisième place combinée au forfait de Pedrosa met à présent Vinales à la quatrième place du championnat avec un avantage de dix points sur l’officiel Honda qui s’est fait opérer de la clavicule. La troisième place de Lorenzo est à 17 points…

Tous les articles sur : Maverick Vinales