C’est par un message diffusé sur son compte Twitter que nous avons appris que Sylvain Guintoli avait procédé à des essais au guidon de la moto électrique Energica ce week-end.

Il s’agit évidemment du véhicule qui participera à des courses « Moto-e » en prélude des Grands Prix à partir de 2019 (voir ici).

La photo nous apprend de plus que cela s’est passé sur le circuit d’Almeria, tout au sud de l’Espagne.

Évidemment, on pourrait se demander quelle était la raison de cet essai mené par le pilote français…
L’hypothèse la plus probable est un test diligenté par Michelin en vue de recueillir des données pour la fabrication des pneumatiques qui équiperont ces motos en course.

En effet, ceux-ci seront différents des pneus qui équipent actuellement les MotoGP car, bien que leur poids ne figure nulle part sur le site du constructeur, on a toutes les raisons de croire que les motos électriques sont beaucoup plus lourdes que leurs consœurs de la catégorie reine…

Quoi qu’il en soit, et c’est un fait particulièrement notable, Sylvain Guintoli a annoncé une vitesse maximale de 270 km/h et a trouvé cela amusant.

C’est une bonne nouvelle car cela émane bien du pilote d’essai de la Suzuki GSX-RR : si lui trouve cela amusant, qu’est-ce que ce serait pour nous ?

Le « projet électrique » suit donc son petit bonhomme de chemin, et gageons que, s’il restera toujours une partie du public qui lui sera hostile, il nous apportera peut-être quelques bonnes surprises…

Pour rappel, vous pouvez consulter ici l’opinion des constructeurs impliqués en MotoGP à ce sujet.