2017 sera décidément une grande année pour KTM en Grand Prix. La marque autrichienne pourra en effet alors se targuer d’être présente dans les trois catégories de l’élite de la vitesse moto. Le Moto3 sera toujours de la partie avec un MotoGP qui se prépare activement. Mais il y a aura aussi le Moto2. Avec un moteur Honda. Du moins jusqu’en 2019…

KTM a de l’ambition et semble déterminé à jouer un rôle incontournable en Grand Prix. C’est certes déjà le cas en Moto3 où sa confrontation avec Honda fait des étincelles. Le MotoGP est sur les rails mais voilà que le Moto2 pointe le bout e son garde-boue. Avec un cadre tubulaire acier, KTM arrive dans une discipline caractérisée par un moteur unique fourni par Honda.

Voilà qui promet et qui peut surprendre. Mais sur Speedweek, le patron de Mattighofen Stefan Pierer explique en confirmant que son bras armé sera l’incontournable team Ajo : « Aki Ajo dirigera notre team en Moto2. Travailler avec lui est toujours quelque chose de spécial. Nous attendons beaucoup de cette nouvelle collaboration ». Il faut dire que le couple est solide : des titres en Moto3 et un savoir-faire de la structure démontré en Moto2 avec la couronne acquise l’an passé par Johann Zarco, le même qui mène actuellement le classement général avec 25 points sur Rins et 30 sur Sam Lowes.

Maintenant, pourquoi le Moto2 ? « Pour nous, il est important d’être présent dans les trois catégories pour suivre nos pilotes. Beaucoup de jeunes pilotes ont commencé avec nous puis ont dû partir pour poursuivre leur carrière. Nous leur offrons la possibilité de rester. La moto a été développée par WP, la fourche sera WP, mais WP fait partie du groupe KTM. Donc ce sera bien une KTM ».

Une KTM avec un moteur dérivé de la Honda 600 CBR… « C’est le règlement qui nous l’impose » insiste un Stefan Pierer qui voit déjà plus loin : « il faut reconnaître qu’avec le principe du moteur unique, la Moto2 est intéressante à suivre. C’est aussi un pallier utile à l’accession en MotoGP. On a vu que le grand saut fait par Jack Miller à partir du Moto3 n’a pas été simple. Le règlement court jusqu’en 2019. Après tout est ouvert question moteur. Si Carmelo Ezpeleta nous sollicite, nous étudierons la question. Mais tous nos efforts sont actuellement concentrés sur la RC16 et le MotoGP qui sont déjà un grand défi ». Certes, mais les jalons sont posés… On rappellera que côté pilotes ce sera Brad Binder, actuel officiel KTM en Moto3 et leader du championnat, avec éventuellement Tom Lüthi à ses côtés, qui a fait des tests sur la RC16, qui sont désignés par la rumeur.

Tous les articles sur : Brad Binder, Johann Zarco, Thomas Luthi