Lors de ce Grand Prix de Grande Bretagne, les pilotes de sa gracieuse majesté auront à cœur de briller sur leurs terres et devant leurs compatriotes. Parmi eux, il en est un qui a été malmené ces derniers temps, au point de perdre prématurément une place en MotoGP qu’un contrat de deux ans lui garantissait pourtant. Il s’agit de Sam Lowes, qui signifie, avant le début de la bataille d’Angleterre, que l’heure n’est plus aux apitoiements. Il lui faut rebondir et son ancien terrain de jeu du Moto2 devrait lui offrir cette opportunité.

De son propre aveu, on en saura plus dès ce dimanche mais le frère d’un Alex qui pilote une Yamaha en Superbike affirme avoir trois propositions d’écuries capables de gagner le titre. Trois opportunités qui sont aussi autant d’occasion de grimper sur des châssis différents.

Sans faire injure au team Tech3 et à sa Mistral610, c’est à Kalex, Suter et KTM auquel on pense. Selon la rumeur, Sam Lowes est en contact avec le team Pons pour une Kalex, avec CarXpert Interwetten qui cherche le remplaçant d’un Lüthi maintenant assuré d’une place en MotoGP et qui parle avec KTM et Suter, puis le Forward Racing.

« D’accord, je ne serai donc pas en MotoGP l’an prochain, et j’ai à prouver à beaucoup de gens qu’ils ont eu tort mais aussi à moi-même » commente celui qui laissera sa place chez Aprilia au compatriote Scott Redding. « Il faudra que je lutte pour un titre, que je gagne à nouveau et ainsi je pourrai avoir mon autre ticket pour le MotoGP. Il faut que je retrouve la confiance et les meilleures sensations et j’ai besoin d’avoir les bonnes personnes derrière moi pour ça ».

Quant à l’épilogue de ce qui est donc à considérer comme sa première tentative parmi l’élite, il s’effectuera dans une sérénité retrouvée : « je suis enthousiaste pour cette dernière partie de saison. J’ai eu une réunion agréable avec Aprilia et on a tout mis au clair. Romano Albesiano et moi-même avons eu un échange constructif et nous allons travailler dur ensemble. Il me reste encore à faire des Grands Prix ».