Les rumeurs et autres spéculations animent les coulisses des Grands Prix depuis déjà bien avant que cette saison ait été seulement lancée. En MotoGP, la physionomie des prochaines années s’est dessinée très vite avec un Rossi chez Yamaha, puis un Lorenzo chez Ducati suivis par un Pedrosa chez Honda et un Dovizioso chez Ducati. On en oublierait presque Smith chez KTM et Sam Lowes chez Aprilia. En attendant Viñales et la décision de Suzuki pour le remplacer. Mais dans les autres catégories, aussi, on spécule…

Prenez le cas du Moto2 par exemple. On sait que Johann Zarco ne fera pas une troisième année et qu’il a des contacts solides avec l’usine Suzuki. Il fera un test cet été sur la GSX-RR et même dans la foulée la redoutable course d’Endurance des 8 Heures de Suzuka, sur une GSX-R cette fois.

Du coup qui pour le remplacer au sein d’un team Ajo qui, rappelons-le, est le tenant du titre. Le successeur naturel serait un Brad Binder en pleine éclosion cette saison puisque leader du championnat Moto3 après des prestations solides. Âgé de 21 ans, il n’est pas ce que l’on pourrait appeler un vétéran, mais d’autres, à son âge, impressionne déjà en MotoGP. Il est donc temps pour le Sud-Africain de poursuivre sur sa lancée et de monter en gamme. Sur cette perspective, le patron Aki Ajo confirme sur Speedweek : « Bien sûr, Brad Binder est une sérieuse option pour notre team en Moto2 en 2017. Nous lui en avons parlé et son objectif est de monter en Moto2 l’an prochain ».

Attention tout de même de lui laisser faire sa présente campagne en toute sérénité. Les précipitations faites du temps de Jack Miller, devantt servir de leçon.

Tous les articles sur : Brad Binder