Avec Alex Marquez et Joan Mir qui mettent le cap sur le circuit de Jerez pour une séance d’essais de trois jours, le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS lance lundi sa campagne Moto2 2018.

Champion du monde Moto3 en titre, Joan Mir profitera de l’occasion pour continuer son adaptation à la Kalex Moto2 qu’il pilotera pour la première fois cette année sous les couleurs du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS.

L’Espagnol a déjà participé à deux séances de tests prometteuses à Jerez et Valence à la fin de l’année 2017. De plus en plus à l’aise avec le poids et la puissance de sa nouvelle machine, il espère profiter de cette nouvelle séance d’essais pour réduire l’écart sur les pilotes de pointe.

Plus expérimenté, Alex Marquez poursuivra lui le développement entamé en novembre dernier à Jerez et Valence avec les techniciens Kalex. De nouvelles évolutions seront évaluées à cette occasion.

L’ancien champion du monde Moto3 a joué un rôle important dans le développement de la Kalex lors des deux dernières saisons, mais son apport le sera encore davantage cette année alors que le constructeur de châssis allemand doit faire face à une concurrence accrue avec l’usine KTM désormais bien implantée dans la catégorie Moto2.

Alex Marquez :
« Je suis impatient de remonter sur ma moto à Jerez après ce long break hivernal durant lequel je me suis préparé pour la nouvelle saison. J’espère que la météo sera favorable car elle n’a pas été terrible à Valence. C’est d’ailleurs pour cela que nous avions décidé de ne pas nous y rendre. Pour le premier test, l’important est de rester calme, reprendre le feeling avec la moto et confirmer les conclusions des essais de l’an dernier. Quand cela sera fait nous pourrons commencer à évaluer les nouvelles pièces que Kalex a prévu de nous fournir à Jerez. Nous connaissons notre valeur et nous n’avons pas à nous précipiter pour faire des chronos afin de prouver quoi que ce soit durant ces tests. L’important est de faire du bon boulot avec l’équipe et Kalex afin d’arriver au Qatar pour la première course avec le meilleur package possible. »

Joan Mir : 
« C’est bien de pouvoir remonter sur la moto et reprendre le travail là où nous l’avons laissé à Valence l’an dernier. Je me suis entraîné dur cet hiver pour être physiquement prêt aux exigences du Moto2. J’ai également travaillé ma position et mon pilotage pour tirer le meilleur de la moto. Pour moi, l’important durant ces tests sera de continuer à améliorer ma confiance et mon feeling avec la moto tout en approfondissant ma relation avec l’équipe technique. Pour ce qui est de la moto, il faut améliorer le grip en sortie de virage. Je dois aussi travailler mon pilotage pour améliorer cette phase. Je pense qu’on peut vraiment progresser au chrono. »

Michael Bartholemy, Team Manager :
« Les premiers tests d’une nouvelle saison sont importants, et c’est doublement vrai cette année. On a vu en effet lors des trois dernières courses de la saison 2017 que KTM avait fait un pas en avant important et ce constructeur aura davantage de motos sur la grille cette année. Ça n’est jamais facile de se battre contre une usine, mais c’est bien ce que nous comptons faire. Alex, qui est le plus expérimenté de nos pilotes, va travailler étroitement avec Kalex durant ces tests pour développer le nouveau châssis et je pense qu’il en touchera les dividendes. Pour nous comme pour les autres pilotes Kalex. Joan, qui débute dans la catégorie, aura moins de pression. Son objectif sera avant tout de poursuivre son adaptation à la Moto2. Nous ne lui fixons aucun objectif, mais c’est un compétiteur et je suis certain qu’il va attaquer ces essais avec ses propres objectifs. »