Blessé au bassin depuis fin avril, Dominique Aegerter a manqué le Grand Prix de Jerez, mais espérait pouvoir faire son retour au Mans. Une hypothèse qui ne se confirmera malheureusement pas, car la guérison est longue.

Pilote dans l’équipe Kiefer Racing en Moto2, Dominique Aegerter a fait une mauvaise chute lors d’un entraînement d’Enduro fin avril et s’est fracturé un os du bassin. Absent lors du Grand Prix de Jerez, tous les regards étaient alors tournés vers Le Mans pour envisager son retour en piste.

Malheureusement, ce genre de blessure nécessite beaucoup de temps de guérison. En règle générale, pour les patients “normaux”, il faut compter plusieurs mois avant de pouvoir refaire du sport sans problèmes. Pour un sportif de haut niveau comme Aegerter, cela prendra moins de temps, mais trois semaines ne seront pas suffisantes.

Un verdict qui l’ennuie beaucoup, comme il l’a déclaré à Nau : « Le médecin m’a dit d’être encore un peu patient et d’attendre quelques semaines, mais on ne veut généralement pas croire ce que nous disent les médecins. J’essaye de récupérer physiquement et mentalement. C’est difficile de regarder l’équipe avancer avec mon remplaçant et de voir mes adversaires marquer des points. »

Le pilote suisse est impatient de revenir, et son physiothérapeute personnel, Gerrit Beekman, fait tout pour l’aider à guérir, mais aussi pour le contenir : « Mon action principale est quasiment de ralentir Domi. Il a tendance à aller trop vite. »

Dominique Aegerter est sorti de l’hôpital il y a quatre jours, mais est pour l’instant toujours bien blessé : « Cela va lentement, à l’heure actuelle je dois encore utiliser des béquilles pour me déplacer et je suis très limité dans mes mouvements. » Un retour au Mans n’est donc pas envisageable, mais cela sera peut-être plus possible au Mugello, début juin. Tout dépendra de sa condition physique.

Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter

Tous les articles sur les Teams : Kiefer Racing