Danny Kent dernière ? Qui sait ? La désertion par le Britannique, ci-devant Champion du Monde 2015 de Moto3, de son équipe Kiefer de Moto2 en plein Grand Prix des Amériques continue à faire jaser dans le paddock. On sait que l’Anglais est revenu à ses première amours soit la catégorie d’entrée des Grands Prix et au sein de la famille Ajo qui roule pour KTM. Il sera même au Grand Prix de France ce week-end avec la machine autrichienne comme invité. Mais claquer la porte d’une écurie, ça fait toujours du bruit. Kent en a dit un mot, son patron Kiefer a donné son point de vue et voici l’avis du fournisseur de châssis, Eskil Suter.

Eskil Suter est le patron des châssis éponymes qui a commencé à faire la renommée du Moto2, jusqu’à décrocher le titre mondial avec Marc Márquez en 2012. Puis Kalex lui a emboîté le pas. La marque suisse a quitté la scène avant de revenir cette saison et montrer qu’elle n’avait rien perdu de sa superbe. Dominique Aegerter est ainsi un candidat déclaré au podium. Il avait un équipier prometteur du nom de Danny Kent. Qui a jeté l’éponge.

Le même Suter a aussi été pilote si bien que son approche sur cette situation est avisée. Sur crash.net, il commente : « lors des tests de l’intersaison à Jerez, Danny était rapide, parmi les premiers et je le voyais sincèrement potentiellement comme notre meilleur pilote ». On rappellera qu’Aegerter, Cortese et Schrotter sont en Suter. « Je le voyais en mesure de jouer le podium ».

Mais il y a eu départ : « Danny m’a précisé que ça n’avait rien à voir avec la moto. Il est convaincu qu’elle a un réel potentiel, mais il a perdu la motivation envers son équipe et il a aussi fait quelques erreurs. Sa décision est très difficile à comprendre. Il n’aurait pas dû agir ainsi. Normalement, on essaie toujours de passer au travers des moments difficiles avec son team. Pour moi, lorsque vous avez fait un choix, vous devez l’assumer pour le reste de la saison. Si votre décision ne s’est pas avérée juste, vous devez vous battre pour en tirer le meilleur parti et en tirer la leçon pour rebondir lors de la suivante ».

Certes, mais l’époque est aussi particulière. Eskil Suter n’en disconvient pas : « c’est plus difficile pour les jeunes de nos jours. A 22 ans, vous avez déjà presque raté le coche tandis qu’à 24 ans vous êtres carrément un pré-retraité ! » C’est l’Ecossais Tarran Mackenzie qui fera le reste de la saison aux côtés de Dominique Aegerter.

Tous les articles sur les Pilotes : Danny Kent

Tous les articles sur les Teams :