Kalex Engineering a diffusé un communiqué de presse qui vient corroborer et compléter les informations que nous vous avions communiquées à l’occasion du premier roulage de la moto allemande équipée d’un moteur Triumph (voir ici).

Ce dernier s’est déroulé sur le circuit Ricardo Tormo de Valencia, avec Jesko Raffin comme pilote d’essai et Michael Ferger en tant que chef d’équipe de l’équipe d’essai nouvellement formée. Il a travaillé plus ou moins toutes les années avec Raffin depuis que le Suisse a commencé sa carrière.

Pour Kalex, qui utilisait là une machine intermédiaire, la toute première apparition en piste a été un succès, même si le test s’est conclu prématurément après seulement une journée. Les plans initiaux étaient de tester pendant trois jours sur le Circuit de la Comunitat Valenciana, mais un changement de météo durant la nuit du lundi au mardi a contraint Alexander Baumgärtel et Klaus Hirsekorn à revoir leurs plans. En raison des fortes pluies continues et des températures beaucoup trop basses, il n’était pas logique de poursuivre leurs tâches mardi et mercredi.

Alexander Baumgärtel (PDG / Chef concepteur Kalex): « Dans l’ensemble, nous sommes très heureux de la façon dont les choses se sont déroulées lors de notre premier déploiement avec la moto 2019. C’était, pour ainsi dire, un déploiement “zéro problème”. De plus, nous avons eu de la chance avec la météo de lundi puisque les conditions étaient très bonnes durant la majeure partie de la journée. Malheureusement, les deux jours restants sont malheureusement tombés à l’eau. A part ça, Jesko Raffin a fait du bon boulot. Il n’a fait aucune erreur et il a également convaincu avec des déclarations extrêmement précieuses. Après un retour du break hivernal un peu brutal, nous avons commencé notre programme avec la moto actuelle qui est équipée d’un moteur “en fin de vie”, et qui a beaucoup moins de puissance. Le but de cet exercice avec deux runs de référence était de donner à Jesko le sentiment d’une moto de course après ses quatre mois de pause. Bien sûr, il a suivi son programme d’entraînement durant les mois d’hiver, mais il n’a jamais roulé à moto sur route. Mais à partir du troisième run, nous nous sommes concentrés exclusivement sur la moto équipée du Triumph. Jesko fut immédiatement enthousiaste. Après seulement cinq tours, son commentaire était: “La moto se comporte comme une Kalex”. C’était un énorme soulagement pour nous. C’est pour cela que nous avons travaillé, et c’est notre objectif depuis toujours, du moins en ce qui concerne la confiance et le feeling du train avant. Pour ce test, nous n’utilisions que des pièces standards en ce qui concerne le moteur, l’électronique et l’embrayage, mais à la fin nous avons réussi à inscrire un 1’36.6 avec Jesko. C’est certainement un bon temps de référence pour nous. Nous sommes donc très satisfaits de notre premier déploiement. Les premières impressions du pilote sont principalement positives et il n’y a eu absolument aucun problème. Bien sûr, il aurait été très utile d’accumuler plus de tours et de kilomètres, mais pour un début, ce fut un très bon début de programme d’essais avec cette moto. Nous avons déjà atteint un niveau auquel nous nous attendions seulement qu’au deuxième ou troisième déploiement avec des composants standards. Le pilote s’est tout de suite bien senti avec le châssis. C’est pourquoi il est insensé de penser à un prochain test pour le moment. À ce sujet, nous devons attendre d’avoir l’ECU pour ce moteur. »

À titre de comparaison avec le 1’36.6 annoncé, le meilleur chrono de la journée a été réalisé par Iker Lecuona en 1’35.3 et le record du circuit appartient à Johann Zarco en 1’34.879.

Crédit photo: ©[2018] KALEX Engineering GmbH

 

Tous les articles sur les Pilotes : Jesko Raffin

Tous les articles sur les Teams :