Ça y est, les rookies du Moto2 se sont lancés dans le grand bain au Qatar. Un premier Grand Prix qui n’a pas été simple pour la plupart d’entre eux, mais très instructif. Voici ce qu’ils ont déclaré à leur retour au box.


Joan Mir #36 (EG 0,0 Marc VDS), 11ème.

« Je suis très content de mon premier tour car j’ai pu montrer que j’étais dans le rythme en pneus neufs, et aussi un peu plus tard avec des gommes usées. Je me suis battu pour le top dix, mais les derniers tours ont été plus compliqués quand le niveau de grip a baissé. Je dois améliorer ma régularité et ma constance à ce niveau-là. C’est un bon début en Moto2 et je remercie mon équipe de m’avoir donné une moto compétitive pour cette première course. »

Bo Bendsneyder #64 (Tech 3 Racing), 18ème.

« La course en elle-même a été vraiment difficile lors des premiers tours. J’étais un peu trop nerveux et n’avais pas un bon feeling, mais après quatre ou cinq tours j’ai, petit à petit, commencé à me sentir mieux. J’ai tenté de remonter pour finir dans les points, mais j’avais trop perdu au début. Au final nous avons compris où nous devons progresser en course : sur le départ. Si nous y parvenons, je pense que nous pourrons nous battre pour de bonnes places. »

Romano Fenati #13 (Marinelli Snipers Team), 24ème.

« Partir de la deuxième ligne, pour mon début en Moto2, a été très fort en émotions. J’ai pris un bon départ, en étant quatrième dès le premier virage, mais j’ai tout de suite senti l’arrière glisser et ai perdu des places. Il n’y avait rien à faire, je glissais partout. Je suis déçu et amer car les temps réalisés durant le week-end étaient à ma portée en course et je ne les ai pas réalisés. Chaque expérience est bonne à prendre, l’important sera de retenter le coup dès l’Argentine. »

Joe Roberts #16 (NTS RW Racing GP), 25ème.

« Évidemment, ce résultat n’est pas celui que nous souhaitions, mais c’était la première course et nous avons été en mesure de la finir. Le feeling avec la moto était très bon mais, comme vous le savez, notre moto est nouvelle et parfois lorsque vous cherchez de nouvelles directions, cela échoue, et c’est dommage que cela se soit produit en course. Néanmoins c’est passé, et maintenant nous nous rendons au prochain Grand Prix qui sera un nouveau circuit et un nouveau challenge pour nous. Je suis très confiant et pense que nous pouvons être très compétitifs cette année. »

Jules Danilo #95 (SAG Team), 27ème.

« J’ai encore beaucoup de travail, mais je suis confiant pour les courses à venir. Le plus important c’est de continuer à progresser. »  Notre interview exclusive de Jules.

Zulfahmi Khairuddin #63 (SIC Racing Team), 28ème.

« J’ai pris un bon départ et ai été en mesure de doubler certains pilotes. Une fois dans le groupe j’ai pu gérer mon rythme et ai été plus rapide et constant que lors de ma qualification. Lorsque le niveau du réservoir a commencé à baisser j’ai eu des difficultés à tourner la moto mais, quoiqu’il en soit, j’ai appris beaucoup de choses durant cette course. Je ne suis pas encore à la limite mais j’ai une excellente équipe qui donne le meilleur pour m’aider à progresser et gagner en confiance, alors merci à elle. »

Federico Fuligni #21 (Tasca Racing Scuderia), 29ème.

« Beaucoup d’émotions durant cette course. Le circuit est fantastique et courir de nuit est magique. Nous avons bien travaillé et souhaitions progresser durant la course, mais nous avons eu un problème avec le pneu arrière qui a un peu ruiné nos plans. Nous devons continuer sur cette voie. »

Tous les articles sur les Pilotes : Bo Bendsneyder, Joan Mir, Joe Roberts, Jules Danilo, Romano Fenati, Zulfahmi Khairuddin

Tous les articles sur les Teams :