Le site Speedweek a reporté une bien étrange nouvelle: Sito Pons en viendrait à regretter d’avoir signé un pilote français !

Un constat qui n’est sans doute pas dénué de fondement si l’on prend en compte la difficulté de trouver en Espagne des sponsors pour un pilote français, mais qui, une fois publié dans la presse, devient aussi adroit que Lin Jarvis annonçant en début d’année que Pol Espargaro et Bradley Smith ne feraient plus partie de leur troupe l’année suivante…

D’autant que le team manager espagnol va plus loin puisqu’il en arrive à énoncer publiquement son regret de ne pas avoir signé Jorge Navarro ! La saison 2016 n’est même pas encore clôturée que voilà de quoi mettre une bonne ambiance au sein d’une équipe 2017 à peine constituée.

Sito Pons: “J’ai pris Quartararo sous contrat prématurément. J’aurais dû jouer au poker et attendre. Du point de vue d’aujourd’hui, Navarro aurait été un meilleur choix. Un jeune pilote doit lutter pendant un an pour le podium avant d’être un prétendant au titre, et une telle année implique un grand nombre de chutes. Fabio n’a pas encore connu une telle saison. Je crains qu’il se rattrape chez moi en 2017. Fabio Quartararo n’a encore rien gagné dans le Championnat du Monde Moto3, et il est donc difficile de le rendre attractif pour mes sponsors, d’autant qu’il est français. Honnêtement, si j’avais le choix, je préférerais Navarro.”

Voilà qui est dit, en oubliant toutefois de préciser que le futur coéquipier de Fabio Quartararo en 2017 se nomme Edgard Pons, qui, après plusieurs années passées en Moto2 est toujours loin d’attirer la convoitise des sponsors (31e au championnat avec 4 points), mais étant un des fils de l’ancien pilote espagnol, cela ne pose évidement aucun problème…

Tous les articles sur : Fabio Quartararo