La nouvelle avait été donnée avant l’entame de ce Grand Prix de Valencia, mais sur le tracé Ricardo Tormo, les choses se sont faites dans les règles. Oui, entre Mahindra et Biaggi, ce sera une aventure sportive en 2017. Au sein du championnat italien de Moto3. Mais l’aura de l’Empereur ne manquera pas de rejaillir sur la scène internationale.

Et pour cause : Biaggi ne sera pas seulement le patron d’un team dans le championnat transalpin. Il sera aussi carrément l’ambassadeur de Mahindra. Quant au programme, des incursions au sein du CEV sont attendues.

Les deux jeunes pilotes qui seront de l’aventure seront Alessandro Del Bianco et Davide Baldini. « Ma passion pour la course est toujours vivace et je veux la faire partager » a commenté Max Biaggi. « Avec son projet, j’espère aider de jeunes talents Italiens à réaliser leur rêve de courir et de gagner des championnats. Mahindra a fait de gros progrès cette année et il est clair que la MGP3O peut être une moto gagnante ».

« J’ai approché Mahindra car je suis certain qu’avec eux, on pourra se battre devant. Ils m’ont offert un support de haut niveau et je tiens à les remercier. Je suis certain que 2017 sera une année fantastique pour notre association ». Si on lit bien entre les lignes, Max Biaggi marche dans les traces d’un Valentino Rossi dans son implication à révéler la relève italienne.

Pour conclure, Mufaddal Choonia, CEO – Mahindra Racing a précisé: « notre groupe a pour volonté d’aider les gens à accomplir leurs rêves, c’est aussi le but que s’est fixé Max Biaggi dans son nouveau rôle de team manager et d’ambassadeur Mahindra Racing. Mahindra est donc ravi d’apporter le soutien nécessaire à Max, dans ce nouveau chapitre de sa carrière”.

“Max a décroché un tas de succès et que ce dernier nous choisisse en tant que partenaire est une grande preuve de confiance en notre marque et MGP3O. En 2016, nous avons vu une nette progression dans nos résultats et nous n’avons pas l’intention de nous arrêter là. Mahindra Racing a toujours également été impliqué en CIV car l’Italie reste un marché important et c’est un pays où les talents continuent d’émerger. »

Tous les articles sur :