Chez Mahindra après une entame compliquée due à une boite de vitesses peu fiable, on vit une belle saison avec déjà deux victoires. De quoi préparer une saison 2017 d’enfer ? Voire ! Car tous ses meilleurs pilotes actuels ont décidé de partir.

La marque Mahindra, cette saison, connaît un parcours enthousiasmant avec déjà deux victoires. L’une prise par Bagnaia aux Pays-Bas avec la casquette Aspar, et l’autre sous le label Peugeot avec un McPhee en forme sur le tracé humide de Brno. Pas mal pour une marque indienne qui est aussi un géant industriel dans un pays émergent. De quoi préparer une saison 2017 d’enfer ? Voire ! Car tous ses meilleurs pilotes actuels ont décidé de partir.

Les derniers résultats positifs de Mahindra ont-ils été d’heureux accidents de parcours exacerbé par le talent individuel des pilotes ? On peut se le demander avec le bilan catastrophique de la dernière échéance à Misano où les machines indiennes ont été tout simplement anonymes. Il faut aussi se rappeler des difficultés des Mahinda en début d’année à cause de leur boite de vitesses.

A la fin du dernier Grand Prix de San Marin, il n’y avait aucune Mahindra dans les points et c’est encore un Manzi invité comme à Silverstone qui a fait pour le mieux, sans sauver pour autant les meubles, avec une seizième place qui a été le meilleur classement du constructeur durant ce meeting.

Pendant ce temps, aucun des pilotes de pointe actuels de Mahindra n’envisage une suite avec le blason. Bagnaia ira en Moto2 sous l’auvent VR46, John Mc Phee se prépare un avenir Honda en Moto3, catégorie qu’arpentera l’an prochain Jorge Martin avec une Honda Gresini.

Alors ? La rumeur veut que l’aventure indienne se poursuive avec trois équipes et six pilotes. Chez Aspar, on travaille sur les options Albert Arenas et Lorenzo Dalla Porta. Chez Peugeot, on ne sait pas encore, tandis qu’au CIP on aurait peut-être Tatsuki Suzuki et Marco Bezzecchi.

Un nouveau team a été envisagé avec Maria Herrera et Makar Yurchenko mais, de ce que nous croyons savoir, Mahindra n’a pas souhaité fournir les motos.

A suivre…

Tous les articles sur : Francesco Bagnaia, John Mc Phee, Jorge Martin