En parallèle de ses activités de manager de Marc Marquez, Emilio Alzamora engage une équipe soutenue par son école technique Monlau Competicion sous le nom d’Estrella Galicia 0,0 avec des Honda NSF250RW pour Arón Canet et Alonso López. Emilio (lui-même Champion du Monde en 125 en 1999) a déjà aidé Alex Marquez à obtenir le titre mondial en Moto3 en 2014, une des saisons où son frère Marc était sacré en MotoGP. Mais Jorge Martin chez Gresini sera possiblement son plus fort adversaire.

L’opposition actuelle à Jerez est intéressante, avec Martin (Gresini) leader devant Enea Bastianini (Leopard) et Aron Canet (Alzamora). Au classement combiné des trois premiers jours, seuls 0.2 séparent les trois hommes.

« Leur solide performance lors des essais n’est pas une surprise pour moi », a déclaré le directeur de l’équipe Emilio Alzamora dans une interview accordée à Speedweek.com. Ils connaissent par cœur tous les circuits en Espagne. Les deux viennent du championnat d’Espagne. Aron a déjà remporté quelques courses en GP au cours de la dernière année, prouvant ainsi son potentiel. Ce n’était pas une surprise. »

Canet a en effet terminé troisième du Championnat du Monde Moto3 en 2017 en s’imposant à Jerez, à Assen, et au Royaume-Uni.

Alonso Lopez a été formé par l’équipe junior d’Alzamora en Championnats du monde juniors. C’est pourquoi les attentes du chef d’équipe pour l’Espagnol de 16 ans sont élevées. « L’objectif pour Alonso est de se battre avec des pilotes comme Dennis Foggia pour le titre  “Rookie de l’année”. Nous avons beaucoup d’expérience avec les jeunes pilotes. La première année en Championnat du monde montre le potentiel d’un pilote. Il devient clair si ses résultats sont bons ou s’il est quelque chose de spécial », a déclaré Alzamora. « J’espère qu’il peut parfois se battre pour les podiums. »

Ce sont des buts élevés pour une première année de GP. « Oui, mais le niveau des championnats du monde juniors est très similaire à celui des Championnats du Monde Moto3, c’est pourquoi de tels résultats sont possibles, les temps des championnats du monde juniors sont proches de ceux du Championnat du Monde Champion du Monde Moto3. »

Jorge Martin, le pilote de l’équipe de Fausto Gresini a eu un peu de difficultés, mais il n’en précède pas moins pour le moment les pilotes d’Alzamora : « Ce fut une journée difficile pour nous parce que mardi, il était presque impossible de se construire une sensation comme lors du premier test à Jerez. »

« J’ai perdu beaucoup de temps sur le frein. Après un changement, cependant, je suis revenu près de ma confiance du dernier test. »

« Bien que je ne sois pas aussi confiant que lors du premier test de Jerez, mon rythme sur les pneus usés est très rapide. Je n’ai pas utilisé le pneu arrière tendre aujourd’hui non plus. Il est important de faire autant de tours que possible avec les pneus de course. »

Avec un pneu arrière tendre, Martin peut encore obtenir un temps beaucoup plus rapide. « Cela nous améliorerait de trois ou quatre dixièmes si tout se passe comme prévu. Je ne suis pas obsédé par le titre, mais je veux gagner autant de courses que possible », a déclaré l’Espagnol.

Photos © Repsol et Gresini

Source : Speedweek

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Aron Canet, Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0, Gresini Racing Moto3