Regardez bien les Mahindra cette saison en Moto3, car, après, ce sera terminé. En 2019, il n’y aura plus qu’un duel entre KTM et Honda dans la catégorie d’entrée des Grands Prix. La firme indienne l’a annoncé à Assen; elle se retirera à la fin de cette campagne, mettant un terme à une aventure commencée en 2011. Une autre l’attend : celle des courses de monoplaces électriques.

Une catégorie Formule E où Mahindra est déjà engagé jusqu’à y connaître un certain succès. Le même succès qui lui échappe dramatiquement cette année en Grand Prix. Quatorzième, c’est le meilleur classement obtenu après huit rendez-vous, une misère à comparer aux deux victoires de Bagnaia l’an passé et une autre prise par McPhee sur la Mahindra déguisée en Peugeot.

La première réalisation indienne a été l’œuvre d’un Miguel Oliveira en 2013. Puis les Mahindra sont arrivées dans des championnats nationaux et le blason a même pris Max Biaggi comme ambassadeur et directeur d’une aventure italienne. Qui cessera donc sous cette forme…

Ruzbeh Irani, qui s’occupe de la communication dans un groupe Mahindra particulièrement puissant a expliqué : « la révision de notre stratégie concernant Mahindra Racing et le département deux roues de Mahindra nous a amenés à cette décision de quitter le MotoGP. Cette aventure a été passionnante et nous aimerions remercier notre équipe et nos collaborateurs qui nous ont permis de connaître ses succès depuis maintenant sept ans dans ce sport ».

Voilà, fermez le ban. Aspar, le CIP et Saxoprint n’ont plus qu’à frapper à la porte de KTM et de Honda…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : CIP-Unicom Starker, MAPFRE Team MAHINDRA, Peugeot Motocycles Saxoprint