La situation du constructeur autrichien, Champion du Monde en titre avec Brad Binder, est après quatre Grands Prix assez délicate. Les six premiers du classement général provisoire pilotent des Honda, et au classement constructeurs Honda domine avec 100 points (4 victoires) KTM qui n’en totalise que 47.

Derrière Joan Mir (74 points), on trouve Romano Fenati (65), Jorge Martin (59), John McPhee (49), Aron Canet (43) et Fabio di Giannantonio (35), tous sur Honda. Le premier pilote KTM Andrea Migno n’est que septième, et ceux de l’équipe officielle Red Bull KTM Ajo encore plus loin avec Niccolo Antonelli quinzième et Bo Bendsneyder vingt-deuxième.

Danny Kent a testé pour Aki Ajo à Jerez mardi dernier, et il sera wild card au Mans. « Mais seulement pour des essais, a précisé l’ancien tem manager de Johann Zarco, je n’ai jamais cassé un contrat avec un pilote ». Toutefois, Ajo n’est pas le seul à décider, et Red Bull comme KTM ont leur mot à dire. « Actuellement, il n’est pas prévu que Danny remplacera l’un des deux pilotes originaux, a déclaré Ajo à Jerez, mais vous ne savez jamais ce qui se passera à l’avenir. »

Pour Pit Beirer, le Directeur de KTM Motorsport, la comparaison entre Kent et ses pilotes actuels au Grand Prix de France sera instructive, car d’après lui la moto n’est pas en cause : « il nous manque un pilote de pointe en Moto3. Jusqu’à présent, nous en avons eu un dans cette catégorie chaque année. Notre moto est très bonne au freinage, si vous la rentrez très radicalement dans les courbes.

« Pour cela, vous avez besoin d’un pilote qui utilise bien la KTM. Nous ne l’avons pas actuellement dans notre équipe de Championnat du Monde. Et bien sûr, nous ne voulons pas manquer l’occasion si nous pouvons effectuer une comparaison avec un ancien Champion du Monde Moto3.

« Avec Danny Kent, nous avons pu essayer certaines choses différentes auxquelles nous ne voulions pas confronter nos pilotes actuels, afin de ne pas les perturber complètement. Danny Kent n’a pas de travail, nous avons beaucoup de travail à faire. C’est pourquoi nous sommes heureux qu’il teste pour nous. Mais on ne peut pas s’attendre à ce que Danny retourne en Moto3 après plus d’un an et demi d’absence et se situe immédiatement parmi les meilleurs temps. »

39812_pit-beirer_-motorsport-manager

Photo ci-dessus : Pit Beirer (crédit Future7 Media pour KTM)

Photo de titre : Niccolo Antonelli à Jerez (crédit Gold and Goose pour KTM)

Source : speedweek.com