Le team Leopard Racing repart du Qatar avec un bilan mitigé pour ses deux pilotes : une chute d’un côté, un podium de l’autre. Bien que les deux aient été des protagonistes du Grand Prix, l’équipe ne s’attendait pas à ce résultat.


En effet, le leader de Leopard Racing est sans conteste Enea Bastianini, considéré comme l’un des prétendants au titre Moto3 2018. L’Italien a déjà terminé deuxième et troisième au classement général de fin de saison, et souhaite enfin pouvoir gravir la première marche et se voir sacré champion du monde. Revenu au plus haut niveau après une année 2017 compliquée, il a toutes les cartes en main pour le faire, et a d’ailleurs démarré la course dans ce sens : « La journée avait bien commencé. Ce matin j’étais encore plus à mon aise sur la moto qu’hier, et je savais que j’étais en mesure de faire une bonne course. J’ai pris un bon départ, en essayant d’attaquer tout de suite pour être dans le groupe de tête. »

Malheureusement le numéro 33 a chuté alors qu’il se battait avec Jorge Martín et Arón Canet pour la victoire : « J’ai perdu l’avant au virage 6. J’ai tenté de repartir mais la moto avait calé. Malheureusement j’ai gâché une belle occasion de monter sur le podium et c’est dommage. » Il est vrai que démarrer l’année sur une chute n’est jamais bon pour le moral, mais Bastianini ne se laisse pas abattre et compte bien prendre sa revanche en Argentine : « Je pense malgré tout que notre potentiel est énorme et que notre rythme est excellent : l’équipe a fait du bon travail et j’espère pouvoir me rattraper bientôt. »

La surprise de la course est venue de l’autre partie du box de Leopard Racing puisque doucement mais surement, Lorenzo Dalla Porta s’est imposé dans le groupe de poursuivants, avant d’aller décrocher le premier podium de sa carrière : « Je suis vraiment heureux car c’est mon premier podium ! Je voulais rester dans le groupe de tête et tenter jusqu’à la fin. Malheureusement je n’ai pas pris un bon départ, sinon j’aurais pu réussir à rattraper le trio (dont Enea) qui menait la course. »

Le numéro 48 a revu son objectif à la hausse durant la pré-saison et a mis toutes les chances de son côté pour parvenir à ce podium : « Cet hiver je suis reparti de zéro, j’ai commencé à m’entraîner plus et à progresser sur de nombreux aspects pour arriver prêt cette saison. » Le résultat est sans appel, et Dalla Porta en veut désormais plus : « C’est un bon début, nous devons continuer à progresser comme cela. Ce team et cette moto forment un excellent duo (comme on a déjà pu le voir l’an passé) et moi je veux gagner ! »