C’est un team VR46 secoué qui va entamer son Grand Prix d’Autriche ce dimanche. Secoué mais aussi peut-être soulagé et que de toute façon assume totalement sa décision exceptionnelle de suspendre celui qui apparaissait jusque-là comme son premier pilote : Romano Fenati. Et qui a maintenant le visage d’un mauvais garçon.

On se rappellera que l’Italien, dans sa carrière, a déjà connu au sein de cette équipe des problèmes relationnels.  Vittoriano Guareschi (Team Manager), puis Rossano Brazzi, chef mécanicien de Romano Fenati, ont quitté le team en 2014. Mais avec Pablo Nieto, c’est le collectif qui a pris le pas sur l’individuel.

Avant de se lancer dans la bataille de la course sur le Red Bull Ring, Pablo Nieto, team manager, a commenté: “c’est une mauvaise nouvelle quand vous vous réveillez un jour comme ça et que vous avez un pilote en moins dans le box, ce n’est pas un très bon jour, mais quoi qu’il en soit, nous avons des règles à l’intérieur du team et nous avons décidé cela. C’était la meilleure chose pour le team et c’est tout.

Je pense que nous devons penser au futur et nous verrons ce qui se passera durant ces deux jours qui seront importants pour nous.

Pour le moment, Romano Fenati est suspendu pour une course. Nous devons penser, nous devons parler au boss et nous devons décider. Mais c’est complètement nouveau; cette nouvelle date d’hier, nous devons tout vérifier et décider et nous en saurons plus dans les jours qui viennent. Cela n’affecte pas les autres pilotes “.

La rumeur voudrait que Bagnaia soit maintenant en première ligne pour récupérer l’ambition d’une montée en Moto2 en 2017.

Tous les articles sur : Romano Fenati, Valentino Rossi