Avec l’annonce du départ de Mahindra du Championnat du Monde Moto3 à la fin de cette saison pour se concentrer sur son projet automobile en Formule E, il ne reste plus que Honda et KTM pour équiper les 32 pilotes d’un plateau composé cette année de 15 Honda, 11 KTM et 6 Mahindra et Peugeot.

Jusqu’à l’heure actuelle, le règlement impose à chaque constructeur de fournir jusqu’à 14 motos, et si Honda ne souhaite pas vraiment faire d’effort supplémentaire (les motos sont vendues à perte), KTM va remplacer les Mahindra absentes, en promettant une remise à niveau technique de leurs modèles 2018, les 2017 étant légèrement en retrait cette année par rapport aux motos japonaises.

Ainsi, sauf bouleversement de dernière minute, les teams CIP, Aspar et Saxoprint devraient rouler autrichien l’année prochaine.

Pour autant, la Dorna essaie de favoriser l’arrivée d’un nouveau constructeur pour les saisons à venir, et a assoupli le règlement en autorisant un éventuel nouvel arrivant à fournir seulement 6 motos la première année, au lieu des 14 précitées.

En l’absence de nouvelles du projet Ducati, Danny Aldridge, le Directeur du MotoGP, a confié à Crash.net que l’entreprise italienne TM, qui court en Championnat du monde Junior FIM CEV, avait fait connaître son intérêt et, du coup, le règlement a également été modifié pour leur permettre de faire des wildcards en Grand Prix.

Une prise de température sans doute nécessaire pour comprendre le réel niveau des Grands Prix, avant un éventuel plongeon dans le grand bain en 2019…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : CIP-Unicom Starker, Peugeot SaxoPrint RTG