Le marché des transferts n’est pas encore tout à fait bouclé en MotoGP. Il reste encore de la place, mais pour être l’heureux élu, il faut être rapide comme Crésus.
C’est le cas d’Abraham qui va faire son retour parmi l’élite et sur une Ducati. Celle du team Aspar. La conséquence collatérale s’appelle Yonny Hernandez.

C’est une annonce que l’on attendait  mais que Speedweek vient de faire. Le Tchèque a signé son chèque pour prendre place aux côtés d’Álvaro Bautista au sein du team Aspar en manque d’argent. Les pertes de Bankia, Mapfre, Drive M7 ou encore la baisse de puissance de Power Electronics n’ont jamais été comblées.

L’aventure en Moto2 a été arrêtée et celle de la Moto3 est due aux largesses de Mahindra qui ne suffisent pas pour autant à garder les meilleurs pilotes. A la fin de l’année, Bagnaia ira en Moto2 avec le team VR46 alors que Jorge Martin aura une Honda Gresini. Albert Arenas et Lorenzo Dalla Porta prendront leurs places.

Une telle conjoncture fait d’un pilote payant le bienvenu. C’est le cas de Karel Abraham qui n’a pas fait plus d’étincelles en Superbike cette année qu’il n’en a fait en MotoGP du temps de sa présence. Une mauvaise nouvelle pour un Yonny Hernandez qui, cependant, ne se retrouvera pas au chômage.

Selon la même source, le Colombien devrait se refaire une santé en Moto2 sur une Kalex du team AGR. Son équipier serait peut-être le Sud-Africain Steven Odendaal mais les négociations financières n’ont pas encore abouti malgré un titre de Champion d’Europe Moto2 au sein de la même équipe.

Yonny Hernandez a été pilote Moto2 en 2010 et 2011 avant de monter en MotoGP. Un retour aux sources, en quelque sorte.

Tous les articles sur : Karel Abraham, Yonny Hernandez