Les dés sont jetés dans cette saison 2016 qui a consacré un Márquez sur une Honda pourtant considérée comme un échec dès l’intersaison. A cette époque, on prédisait une balade des Yamaha. Puis la RC213V est montée en puissance tandis que la M1 calait. Une conjoncture qui n’a pas échappé à Rossi qui prévient : 2017 devra être autre.

Dans un peu moins de deux semaines, Valence clôturera définitivement l’exercice 2016 du MotoGP. Une campagne marquée à un Grand Prix de la fin des hostilités par neuf victoires Honda en dix-sept départs contre cinq à Yamaha. Une marque qui n’a pas sabré le champagne sur la plus haute marche du podium depuis la Catalogne en juin dernier. Une éternité !

Un constat qui oblige au diagnostic. Et quoi de mieux qu’un Doctor pour le donner : « nous avons débuté l’année à un haut niveau mais ce qu’il faut retenir c’est que nous n’avons pas été capables de progresser. On l’avait pourtant fait en 2014 et aussi en 2015 avec un nouveau cadre proposé à la mi-saison. Mais, cette fois, ce n’est pas le cas alors que Honda mais aussi Suzuki ont évolué ».

De quoi déjà s’interroger pour 2017, et en effet… « Tout ce que je sais pour le moment c’est qu’ils travaillent sur un nouveau cadre et un nouveau moteur. Je ne sais rien de plus. Ce sera intéressant de voir ça dès que ce sera prêt. Nous avons clairement besoin de prendre une nouvelle direction ».

Valentino Rossi a signé pour les deux prochaines années avec Yamaha et il fera équipe avec Maverick Viñales. Jorge Lorenzo sera chez Ducati, à la tête de deux succès cette saison, tandis que Iannone sera le fer de lance de Suzuki qui a concrétisé une fois cette année.

Tous les articles sur : Valentino Rossi