Si l’on parle déjà de 2019 alors que la saison 2018 ne commencera véritablement que dimanche, c’est bien parce que les premières négociations concernant les contrats y afférant devraient débuter dès les prochains essais à Sepang…

Et c’est bien pour cela aussi que la majorité des constructeurs, inquiets de ce que pourrait faire KTM, a d’ores et déjà prévenu que les salaires des pilotes n’atteindraient plus le sommet atteint par Jorge Lorenzo chez Ducati (on parle d’un million d’euros par mois).

À l’aube de tous ces possibles chamboulements, nos confrères de TuttoMotoriWeb ont recueilli la vision de Carlo Pernat lors d’une interview exclusive.

Comme d’habitude, nous apprécions le franc-parler de cet incontournable pilier du paddock (voir son parcours ici).

Iannone va-t-il renouveler avec Suzuki ?

« Il est tôt parce que tous les contrats expirent à la fin de l’année, donc vous devez voir comment fonctionne la Suzuki, ce qui va se passer n’est pas encore connu. Il est clair que les choses vont bien avec Suzuki, je ne vois pas pourquoi cela devrait changer. Sinon, ils essaieront de changer tout le monde et de voir comment le marché évolue ».

Beaucoup de choses dépendront de la décision de Valentino Rossi…. Quelle sera sa décision si les résultats escomptés n’arrivent pas ?

« Valentino renouvellera jusqu’en 2019, j’en suis convaincu. L’an dernier, il s’est agi d’un problème de moto. La Yamaha dans la seconde moitié du championnat n’était pas compétitive et c’est étrange, car normalement Yamaha ne fait pas d’erreurs ; elle a toujours été la moto de référence. Je pense qu’ils vont arranger les choses et Valentino sera dans la course. Jusqu’à la fin de 2019, il sera dans le Championnat du Monde. Aussi parce qu’il est très entraîné, chaque jour avec les gars du Ranch, il vit pour la moto; avant d’arrêter, il vendra chèrement sa peau ».

On parle d’une équipe VR46 en MotoGP. Quels sont les scénarios possibles ?

« Lorsqu’il arrêtera de courir, la VR46, en plus du Moto3 et Moto2, fera également le MotoGP avec une Yamaha officielle. Si Valentino fait ce choix, Tech3 aura quelques problèmes. Il se peut aussi que Yamaha fasse trois motos officielles, puis une équipe de jeunes comme Pramac avec Ducati. Mais il se peut aussi que si Valentino fait ce mouvement, et Poncharal le sait, l’équipe ne soit peut-être plus là ou change d’orientation; elle prendra un autre chemin. Ce sera à voir. Cependant, à mon avis, cela sera discuté à la fin de 2019 ».

Andrea Dovizioso trouvera-t-il un accord avec l’équipe Ducati ? Le contrat de Lorenzo va-t-il changer ?

« Je pense qu’il ne sera plus possible de répéter tous les chiffres donnés par Ducati, surtout pour Lorenzo. Même si Lorenzo gagne le Championnat du Monde, ces chiffres ne seront plus atteints, nous sommes hors marché. L’un des deux partira, comme les deux peuvent partir. Que tous les deux restent, je ne le crois pas, aussi parce qu’ils ont perdu TIM, l’argent commence à moins arriver, Audi a déjà mis de l’argent. L’un des deux ne sera pas là, moi je garderais Dovizioso, mais ce sont des choix qui appartiennent à Ducati ».

Bagnaia chez Pramac et Petrucci chez Aprilia : est-ce une possibilité réaliste ?

« Petrucci a déjà essayé cette année. L’objectif de Petrux est de rejoindre l’équipe officielle Ducati l’an prochain. Bagnaia chez Pramac, ça dépendra de ce que Petrucci fera. Pramac compte beaucoup sur les jeunes, c’est une équipe bien préparée et bien structurée, je dirais que c’est la plus belle équipe de soutien d’une entreprise. En fait, elle a permis de sortir de nombreux jeunes ».

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :