Parmi les pilotes de MotoGP qui ont favorablement accueilli la trêve hivernale, on compte un Aleix Espargaro qui n’a pas connu la campagne escomptée avec une Aprilia qu’il découvrait. Le frère d’un Pol officiel d’une usine KTM qui a terminé le championnat devant celle de Noale aime sa RS-GP, mais la réussite n’a pas été de son côté. Abandons, casse mécanique et blessure ont été de la partie tandis qu’il était le seul à tenir la maison puisque l’équipier Sam Lowes se montrait incapable de confirmer les espoirs placés en lui. 2018 devra être d’un autre acabit.

Un changement qu’Aleix Espargaró appelle aussi de ses vœux : « sans doute qu’il faudra que j’aborde les choses avec moins de passion, mais vous savez comment je suis. Je veux toujours être au top. Peut-être qu’il faudra aussi redéfinir nos objectifs. Je veux à chaque fois finir au plus près du podium mais un top 6 serait sans doute plus réaliste au vu de notre niveau général ».

« Le plus gros problème que nous avons, c’est avec le réservoir plein. Je ne peux pas attaquer comme il le faudrait. La saison de 2017 n’a pas été bonne, je n’en suis pas content et je veux l’oublier. Il y a eu trop de casses, trop de chutes et des blessures alors que ça faisait des années que je n’avais pas subi de blessures graves ».

Huit abandons, un forfait et une quinzième place au championnat sont des déceptions qui n’ont pas été contre balancées par les deux sixième places prises au Qatar et en Aragon. « Mais je prends du plaisir sur la RS-GP, je suis content du niveau à laquelle on l’a amenée. C’est le plus important. Je pense que l’on pourra faire une saison 2018 intéressante. Je veux me battre pour le top 6 au général ».

Aleix Espargaro aura en 2018 un nouvel équipier en la personne de Scott Redding.