Le week-end dernier, le mondial Superbike faisait une escale à Magny Cours. L’occasion pour Alex Lowes de grimper sur le podium de la Nièvre et d’avoir une pensée pour son frère Sam dont le souvenir de ce genre de cérémonie est déjà bien loin. Mais le frère aîné et officiel Aprilia jusqu’à la fin de cette saison de MotoGP n’a pourtant rien oublié du pilotage d’une moto. C’est son cadet de deux minutes et pilote Yamaha en WSBK qui nous l’assure.

En 2018, Sam Lowes aura l’occasion de se refaire une santé en retrouvant une Moto2 qui a fait sa réputation. Son frangin Alex l’assure : « Sam me rappelle tous les jours qu’il est mon aîné de deux minutes seulement. Il connaît une année compliquée. On me demande souvent ce qui lui arrive. Je réponds que ça tient à peu de choses. C’est une combinaison entre l’équipe, le chef mécanicien, les pneus, le pilote. Mon frère a déjà gagné des Grands Prix. Il n’a certainement pas oublié comment piloter une moto ».

Une compétence qu’il va falloir revoir en 2018, au sein du team CarXpert et dans une catégorie qu’il va devoir fatalement dominer s’il veut rebondir. Car pour sa première année en MotoGP, au guidon de la RS-GP d’usine, l’Anglais n’a marqué que deux malheureux points : « Sam travaille pour retrouver un mental fort. Pour le moment, il traverse une phase difficile. Malgré tout, il vient me voir et il me soutient. L’an prochain, tout ira bien pour lui en Moto2 ».

On rappellera qu’il roulera avec une KTM et non pas avec une Kalex qui avait été sa dernière expérience Moto2 avant de rejoindre le MotoGP.

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Lowes, Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini