Après avoir disputé son premier Grand Prix en 125 cm3 en Espagne en 2002, le natif de Talavera de la Reina a réussi à décrocher le titre suprême sur une Aprilia en 2006. Il effectua ensuite trois saisons en 250, toujours avec la même marque, finissant deuxième du mondial en 2008.

Il montait par la suite en MotoGP en 2010, où chez  Suzuki, l’Espagnol se hissait à deux reprises dans le top 5, performance qu’il rééditera en 2011 à Silverstone. L’année suivante, Alvaro passait chez Honda, avec qui il décrochait une pole position et deux podiums.

En 2014, il terminait magnifique troisième du Grand Prix de France, puis rejoignait ensuite l’aventure Aprilia avec le team Gresini. En 2016, le pilote ibérique goûtait aux joies de ses premiers Q2 et top 8, puis 2017 marquait un nouveau départ pour Álvaro Bautista qui héritait d’une Ducati GP16 au sein du Pull&Bear Aspar Team. Douzième du général, le pilote ibérique continuait avec la même équipe en 2018, ce qui lui valait la treizième place dès le premier GP au Qatar.

Le Grand Prix suivant en Argentine n’était pas beaucoup plus prolifique et Alvaro terminait seizième, juste derrière Jorge Lorenzo. C’est en dix-septième position au classement provisoire du Championnat du Monde que Bautista arrive cette semaine au Texas.

Selon Alvaro Baustista, « Nous allons travailler dur dès le premier moment à Austin pour améliorer la sensation avec la moto et profiter du meilleur week-end possible.

« Nous savons qu’une fois que nous aurons corrigé quelques petits détails, il n’y aura peut-être pas de différence énorme par rapport au temps au tour, mais la position devrait s’améliorer de façon significative.

« Nous nous dirigeons vers les Etats-Unis très motivés pour la dernière course avant de retourner en Europe et nous voulons y retourner en bonne forme.

« Ce n’est pas le début de saison que nous aurions aimé vivre, mais nous continuerons à travailler sans relâche à chaque séance pour améliorer la moto.

« Termas a été difficile à cause de la météo, mais nous avons trouvé des choses positives qui devraient s’avérer utiles pour l’avenir. »

Photos © Ángel Nieto Team MotoGP