Andrea Iannone sur la Ducati, cela fonctionnait plutôt bien, avec une victoire remportée en Autriche l’année dernière. Maverick Vinales sur la Suzuki, cela fonctionnait plutôt bien, avec une victoire remportée à Silverstone l’année dernière.

Mais pour Andrea Iannone sur la Suzuki, l’alchimie a eu du mal à opérer, et il a fallu attendre la toute fin d’année pour voir le pilote de Vasto apparaître dans le groupe de tête, avec une 4e place et deux 6e places lors des quatre dernières courses. Concernant cette alliance, le plus difficile semble donc maintenant derrière et les espoirs sont grands quant à la moto et la motorisation 2018.

A l’occasion du salon de Bologne où le pilote italien s’est amusé avec une Swift, il a dressé un mini bilan rapporté par le site it.motorsport.com : « Bien sûr, cela a été une année compliquée au début, mais nous avons réussi à bien réagir dans la deuxième partie du championnat et c’est un aspect très important, surtout parce que bientôt un nouveau championnat va commencer et que nous devons être prêts si nous voulons atteindre les résultats auxquels nous aspirons. »

Le pilote Suzuki réfute l’hypothèse d’un moteur un peu faible…

« Ce n’est pas un problème spécifique de la moto de cette année. A ces niveaux, il n’y a pas qu’un seul aspect qui peut vous faire faire le saut final. En général, nous devons essayer d’améliorer un peu tous les aspects et affiner les détails pour faire le pas en avant pour nous battre au sommet. »

Plus curieusement, il réfute également les avantages potentiels inhérents aux constructeurs bénéficiant des points de concessions (développement moteur autorisé, 9 moteurs au lieu de 7, possibilité de faire 6 wildcards).

« Non, je n’y vois aucun avantage. »

Par contre, Andrea Iannone est un fervent défenseur d’une équipe satellite, comme l’a également souhaité Davide Brivio (voir ici)…

« J’ai demandé cette chose l’année dernière, alors je serais content. Une équipe satellite avec deux pilotes expérimentés serait une bonne chose pour Suzuki. Mais d’un autre côté, avec deux rookies, ça ne serait bon qu’à long terme. »

Cette année, Andrea Iannone a terminé à la 13e position du championnat du monde, avec 70 points, contre 9e et 112 points chez Ducati en 2016.


Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :