Andrea Iannone va reprendre le collier comme le reste de ses collègues sur le tracé de Sepang qui, ce dimanche, s’ouvre aux pilotes titulaires en MotoGP. Sa nouvelle GSX-RR a été présentée et elle devra faire oublier une décevante année 2017, même si la fin de parcours a été encourageante. En 2018, les bleus ne devront pas avoir le blues tandis que Joe le Maniac devra justifier un statut de leader sur lequel lorgne son équipier Alex Rins. L’Italien jure qu’il s’est cette fois bien préparé et pas seulement physiquement…

Andrea Dovizioso fait-il école ? Immanquablement, c’est à cet ancien équipier de Iannone auquel on pense lorsque l’on entend parler l’officiel d’Hamamatsu, avant de monter sur sa GSX-RR : « durant la trêve hivernale, je n’ai pas seulement travaillé sur ma condition physique, mais aussi sur le mental. Je suis certain d’être en mesure d’accomplir une saison fantastique. On verra ce qui arrivera, et d’abord quel niveau vont révéler nos adversaires durant ces tests à Sepang ».

Iannone sera-t-il la nouvelle démonstration que le MotoGP est d’abord un sport mental ? A voir, mais la discipline est aussi technique : « je suis impatient de retrouver ma moto. Cette année sera différente car j’ai maintenant une saison d’expérience sur la Suzuki. Je connais très bien mon équipe et je suis avide d’essayer ma machine. Je pense qu’elle ira bien à mon style de pilotage et je suis très motivé pour la saison qui arrive ».

« Nous avons identifié nos problèmes qui nous ont handicapés l’an dernier. Ceci ajouté à une bonne base technique fera que nous pourrons atteindre nos objectifs : se battre pour le top 5 lors de tous les Grands Prix ». Un groupe qui s’annonce décidément compact car revendiqué par pratiquement toute la grille du MotoGP…