C’est un Andrea Iannone revigoré que nous retrouvons en cette première partie de saison 2018 de MotoGP. Celui qui a terminé à une anonyme treizième place l’an passé au général est aujourd’hui quatrième du même classement provisoire à 23 points du leader Marc Márquez. Une métamorphose qui est d’abord celle de la moto. Car le pilote, lui, l’assure : il n’a pas changé !

Sur Speedweek, Joe le Maniac explique ainsi sa situation avant d’aborder le HJC Grand Prix de France : « honnêtement, je pilote de la même façon que l’an passé. Mais la moto a beaucoup changé et les réglages sont radicalement différents. Durant l’intersaison, on a trouvé notre voie et je suis très heureux de cette situation. Mes sensations avec la Suzuki n’ont fait que progresser. Tout est mieux. Pour Alex Rins aussi et c’est bien pour le développement de la moto que les deux pilotes jouent aux avant-postes ».

« Durant les tests hivernaux, on s’est concentrés sur l’équilibre général de la machine car l’an passé j’avais beaucoup de mal lors des phases de freinage. C’était difficile pour moi de dépasser et de prendre les virages. On a privilégié cet aspect des choses ».

On rappellera qu’en raison de ses piètres résultats 2017, Suzuki bénéficie à nouveau des largesses du règlement qui lui permettent d’accélérer le développement de sa GSX-RR. Mais au rythme où elle progresse, avec notamment trois podiums en quatre courses, l’opportunité ne perdurera pas. Sur les six points fatidiques marquant la fin de cette concession réglementaire, trois ont déjà été inscrits au compteur.

Par ailleurs, selon Danilo Petrucci, Joe le Maniac s’est proposé à Ducati, au cas où l’usine se retrouverait orpheline à la fois de Lorenzo et de Dovizioso. Quant à Suzuki, si le renouvellement avec Rins est acquis, celui de Iannone est encore à démontrer.